samedi 29 décembre 2012

Maraîchage bio sous les arbres

Aujourd'hui je vous propose une nouvelle vidéo sur l'agroforesterie.

Denis Florés est maraîcher bio à Vézénobres, dans l'Hérault et il cultive sous les arbres :




En espérant que de nombreux autres agriculteurs suivent son exemple....

mercredi 26 décembre 2012

Le pivert, la baignade et Gribouille

Voici quelques photos prisent ces derniers temps.

Tout d'abord, j'ai eu la visite de mon ami le pivert. Il vient régulièrement se nourrir dans la pelouse. Son cri est caractéristique, pas besoin donc de surveiller la fenêtre, il prévient quand il arrive....Il ne reste plus qu'à s'approcher doucement de la fenêtre et déclencher l'appareil photo :
















A l'époque où j'avais installé le bain des oiseaux , j'étais très surprise de le voir constamment vide. J'ai très vite compris pourquoi ! Outre la surpopulation les jours de grands soleils, le problème venait surtout de la façon de se laver des baigneurs ! hahaha. J'en ai eu encore une preuve cette semaine. Plutôt qu'une baignoire, j'aurais peut-être dû installer une douche à la place !










Et pour finir, une photo de LA plus belle et LA plus terrible chasseuse qui soit, Gribouille :



mercredi 19 décembre 2012

Gribouille et la mangeoire

Les oiseaux (mésange, rouge-gorge, chardonneret, pic épeiche, moineau, etc.) apprécient notre nouvelle mangeoire



mais ils ne sont pas les seuls.

Gribouille s'est vite aperçue que ses "friandises" avaient adopté la nouvelle mangeoire et venaient picorer toute la journée dedans. Elle a tourné autour un bon moment....






l'a examiné sous toute les coutures...






avant de sauter à l'intérieur...





Bon elle s'est vite rendue compte que la mangeoire était trop petite pour elle et qu'il fallait mieux attendre les oiseaux à l'extérieur !


lundi 17 décembre 2012

Calendrier lunaire janvier et février 2013





Janvier 2013


Jours Feuilles : 9, 15, 16, 17, 18, 26, 27
Jours Fruits : 1, 2, 3, 10, 11, 19, 20, 28, 29, 30
Jours Fleurs : 7, 14, 25
Jours Racines : 4, 5, 6, 12, 13, 22, 23, 24, 31

Lune descendante du 1er  au 9 (16h16)
Lune montante du 9 au 22
Lune descendante du 23 au 31

Repos les 8, 21 (Nœud lunaire)







Février 2013

Jours Feuilles : 5, 6, 12, 13, 14, 23, 24
Jours Fruits : 7, 8, 15, 16, 25, 26
Jours Fleurs : 3, 11, 21, 22
Jours Racines : 1, 2, 9, 10, 18, 19, 20, 27, 28

Lune descendante du 1 au 5
Lune montante du 6 au 19 (14h34)
Lune descendante du 19 au 28

Repos les 4, 17 (Nœud lunaire)


Un calendrier lunaire complet reprenant les différentes phases de la lune est disponible au bas de cette page.


samedi 15 décembre 2012

Le pic épeiche fait ses réserves

Depuis que j'ai installé une des nouvelles mangeoires (voir mon articles deux nouvelles mangeoires), j'ai eu la surprise de voir un pic épeiche venir se servir puis aller cacher ses réserves.

Voici quelques photos :

Il inspecte la mangeoire :





se sert à l'intérieur :







et va cacher son butin dans un trou d'un des barreaux de l'échelle :











lundi 10 décembre 2012

Comment jardiner dans un potager en carrés, une butte, un keyhole ?



Dernièrement je suis allée rendre visite à une amie.
Elle m'a dit vouloir réaliser un potager en carrés et m'a montré les plans de ses futurs carrés et de ses futures plantations.
Les carrés avaient des dimensions correctes, mais quelle n'a pas été ma surprise lorsque j'ai vu le plans des plantations, de voir qu'elle prévoyait de cultiver de manière classique (en ligne) à l'intérieur.
Je lui ai expliqué alors qu'il ne s'agissait plus dans ce cas de potager en carrés et que l'on perd l'avantage des carrés.
En fait, comme elle avait vu dans mon jardin des carrés mais également des buttes, un keyhole, que sur mes buttes des parties sont en lignes (comme les petits pois, les pommes de terre ou les fèves) et d'autres en carrés, mes explications n'avaient pas du être très claires et elle avait tout mélangé.

Donc, je me suis dis qu'elle n'était peut-être pas la seule dans ce cas et j'ai décidé de faire cet article afin de bien distinguer les procédés.



Le potager en carrés :




- il est en général en forme de carré : 1m20 sur 1m20 est la taille recommandée, même si 1m sur 1m peut convenir. L'intérieur est divisé en cases de 30cm sur 30cm (16 petites cases) ou idéalement de 40cm sur 40cm (soit 9 cases)
- il peut être en forme de rectangle mais divisé en carré, contenant 9 cases
- l'avantage de cette technique est de mélanger et d'associer les catégories de légumes. Ensemble ils poussent mieux, déroutent les insectes prédateurs, attirent les insectes pollinisateurs et cela permet d'avoir de bons rendements sur une petite surface. Il ne faut pas oublier également le côté esthétique du carré.
- les carrés peuvent être surélevés ou très bas
- il permet de mettre plus de variétés de plantes différentes et moins de plantes d'une même variété (cela évite les nombreux kilos d'haricots verts venant d'un semis en ligne)



La butte :



- sur une butte la culture se fait sur sol vivant, sans retournement du sol et avec un paillis permanent
- la culture est surélevé
- les variétés de légumes et de fleurs sont mélangés mais pas de manière aussi strictes que dans un carré
- possibilité de créer des lignes ou de grouper plusieurs pieds : par exemple, sur une de mes buttes, cette année il y avait des radis en groupe puis un énorme pied de consoude avec sur le côté de la tétragone d'un côté et un pied de brocoli de l'autre puis des pommes de terre en groupe sur toute la largeur puis un énorme groupe de pieds de persil (qui s'est ressemé tout seul), le tout occupant les 2 tiers de la butte puis sur le tiers restant au milieu du grillage à poule censé permettre à une ligne de petits pois demi-nains(en grande partie mangés par les limaces) de grimper et de chaque côté, sur les bords une ligne de fèves (1 variété différente sur chaque ligne)
- vous pouvez diviser votre butte en carrés et l'utiliser de la même manière qu'un potager en carrés



Le keyhole :



- c'est un petit jardinet surélevé, de forme circulaire ressemblant à un trou de serrure.
- le muret fait de pierres forme une butte ronde et, au milieu, se trouve un composteur. Les pierres emmagasinent la chaleur et le compost présent au milieu se diffuse dans toute la butte petit à petit.

C'est trois techniques ont chacune leurs avantages, à vous de choisir en fonction de l'emplacement choisi et du résultat que vous voulez obtenir.


vendredi 7 décembre 2012

2 nouvelles mangeoires

Cette année, j'ai acheté deux nouvelles mangeoires.



Comme l'hiver est arrivé et qu'il commence à geler, je les ai installées hier et j'ai mis un mélange de graines pour oiseaux à l'intérieur (contenant entre autre du blé, du millet, des cacahuètes, du tournesol, etc.)





Et j'ai bien fait, car cette nuit, il a neigé...



et ce matin, elles ont déjà eux des visiteurs ! Pic épeiche et mésange.





mercredi 5 décembre 2012

Mon carnet de bord



Comme promis dans mon article Planification du potager pour 2013 aujourd'hui je vais vous parler des autres utilisations de mon agenda du jardinier bio.

Je note dedans :


  • mes commandes de plantes, d'arbres, d'arbustes, en indiquant les infos les concernant ou en découpant dans le catalogue (si c'est une commande sur catalogue) les infos et en les collant dans mon agenda,

  • la date de plantation ainsi que la provenance et j'ajoute la facture s'il y a une garantie de reprise,

  • des infos intéressantes que j'ai lu dans tel ou tel livre,

  • des adresses de jardin ou de pépinières à visiter, 

  • je colle des photocopies de petits articles ou des articles découpés provenant de magazine et contenant des infos ou des techniques de plantation particulières, des recettes de "potion", etc.,

  • le nom des plantes ou arbres qui m'intéresseraient et que j'aimerais acheter dans les prochaines années et leurs spécificités,

  • je l'utilise comme pense-bête lorsque je dois faire quelque chose de précis au jardin et que j'ai peur d'oublier,

  • la 4ème de couverture comportant un rabat, je mets dedans les paquets de graines vides que je dois recommander l'année suivante,

  • le plan du potager et des carrés de culture,

  • mes essais au jardin et les résultats,

  • etc.

Je conserve mes agendas des années précédentes et je peux ainsi m'y référer.






lundi 3 décembre 2012

Récapitulatif des plantations de l'automne



Je viens de faire le récapitulatif des plantations de l'automne.
Ça va, cette année je n'ai pas chômé :

J'ai planté :

  • 1 pêcher Reine des vergers
  • 1 abricotier Luizet
  • 1 mirabellier de Nancy
  • 1 cassissier
  • 1 framboisier
  • 10 fraisiers
  • 1 canneberge
  • 3 rosiers
  • 3 graminées
  • 4 chrysanthèmes
  • 1 bambou
  • 1 genet flamboyant
  • 1 eucalyptus (pas sûr qu'il résiste dans la région, mais bon c'est un cadeau)
  • 1 arbuste rose (ceanothus)
  • 1 saule (variété inconnue)


Fin janvier, lorsque j'en prendrais livraison, il ne me restera plus qu'à planter :

  • 1 prunier Sanguine de Wismes
  • 2 viornes obier


Bon je pense que pour cette année cela suffit et qu'il faudrait peut-être que je me calme un peu, la taille du jardin n'étant malheureusement pas extensible (avis aux voisins : s'ils veulent vendre un bout de leur terrain, ils savent à qui s'adresser ! haahah).


(source image clipart Microsoft Office)

vendredi 30 novembre 2012

Planification du potager pour 2013



Lorsque, comme moi, on aime essayer de nombreuses variétés de légumes au potager, il faut un peu d'organisation. Cela permet de n'en oublier aucune et de les semer au bon moment.

Si c'est un semis direct, en pleine terre, on peut encore se rattraper si on a oublié et semer un peu en retard, mais s'il s'agit de semis en godet ou terrine en vue de les repiquer après, là il faut absolument prévoir à l'avance.
Ce n'est pas quand c'est le moment de repiquer les tomates qu'il faut se dire: " zut j'ai oublié d'en semer !" Evidemment, on pourra toujours se rattraper en achetant des plants prêt à repiquer, ou préférer cette méthode et ne pas faire de semis mais cela revient plus cher et l'on n'a pas toujours les variétés que l'on désire.

Donc pour planifier mes semis, vers le mois d'octobre ou parfois plus tard, cela dépend du temps dont je dispose, je planifie mes semis pour l'année suivante.

Pour cela, je me munie d'un outil indispensable : l'agenda Terre Vivante du jardinier bio





Je sors mes grosses boîtes en fer. Elles contiennent mes sachets et petits flacons de graines.

J'ai commencé avec une seule, mais l'enthousiasme et le plaisir de la découverte aidant, j'en suis arrivée à quatre (une pour les petits pois, haricots, maïs et tournesol, une pour les courges, courgettes et concombres, une plus petite pour les salades et les plantes aromatiques, et une pour le reste). J'en ai une aussi, différente, pour les fleurs.

 Je sors chaque paquet (ou flacon) ou groupe de paquets (lorsqu'il y a plusieurs variétés de la même plante). Je prends chaque paquet et je regarde les dates de semis conseillées et le mode de culture. Puis en fonction de ces informations et de mon expérience, je note sur mon agenda quand je dois semer (en choisissant  le bon jour en fonction de la lune) et comment (pleine terre, godet, terrine), je reporte également à la date approximative de repiquage, le nom de la plante. Si c'est un semis que je fais plusieurs fois dans la saison, je reporte les infos plusieurs fois, aux dates correspondantes. C'est très pratique !




Evidemment, il s'agit toujours de dates approximatives. S'il pleut ou si le plant n'est pas assez fort pour être repiqué, je change ma date (c'est pour cela que j’utilise un crayon de bois pour noter) . Mais cela me permet d'avoir quand même une vue d'ensemble, une planification à peu près correcte et de ne pas oublier de variétés de légumes.

Cela me permet également de voir instantanément s'il me manque des variétés ou des catégories de graines de plantes que j'apprécie particulièrement et de les commander immédiatement.

Je fais ça avec chaque boîte de légumes et également avec celle de fleurs (pour les annuelles ou de nouvelles vivaces).


L'agenda Terre Vivante du jardinier bio, ne me sert pas qu'à la planification du potager, je l'utilise aussi comme un carnet de bord mais je vous expliquerais cela dans une prochaine note.




mercredi 28 novembre 2012

Ethylotest, on abandonne ou pas ?



L’Etat se pose la question de leur utilité. C’est vrai que pour ceux qui ne boivent pas ou très peu, c’est totalement inutile. Et pour les autres, je ne suis pas certaine qu’ils aient encore la présence d’esprit de « souffler dans le ballon ».

Et il ne faut surtout pas oublier non plus les nombreuses alertes (notamment de la part de l'association Robin des bois) concernant les risques de toxicité des éthylotest que ce soit :

-         pour la santé : les centres anti-poison ont été contactés pour plus de 150 cas de brûlure ou autres suite à leur utilisation
-         pour l’environnement : présence de  dichromate de potassium toxique pour la santé et l’environnement.

Mais si on abandonne, que va-t-on faire de tous ceux déjà en circulation ? On estime à 60 à 80 % le pourcentage de véhicules équipés (source http://www.lanouvellerepublique.fr)  Il n’y a rien de prévu pour leur récupération. On va donc les retrouver aussi dans la nature.

Et que va-ton faire de ceux qui sont encore dans les usines de production et qui ne pourront être vendus ? Est-ce qu’une filière de recyclage va être mise en place ? Pour le moment rien n’est prévu non plus. Sans parler des investissements financiers engagés par les fabricants et surtout des milliers d’emplois en jeu.

Peut-être aurait-il fallu réfléchir à tout cela un peu avant de lancer cette fausse bonne idée.



lundi 26 novembre 2012

Visite des jardins de Valmer en Touraine

Aujourd'hui je vous propose une petite balade dans les jardins d'Alix de Saint-Venant, au château de Valmer, en Touraine.

Ces jardins sont divisés en plusieurs niveaux, la partie haute comprend un labyrinthe et la partie basse un grand potager (conservatoire) de légumes anciens et une collection de courges décoratives et les niveaux intermédiaires sont consacrés aux rosiers, aux vivaces et annuelles. Dans les douves, des hydrangéas et des arbustes décoratifs ont été plantés.






samedi 24 novembre 2012

Oca du Pérou : la recette

Il y a quelques temps, je vous avez proposé un article relatant ma récolte des Ocas, intitulé Oca du Pérou : la récolte

Je vous propose aujourd'hui une excellente recette pour les cuisiner, avec l'aimable autorisation de Katy du blog Les Gourmandes Astucieuses :

Les Ocas du Pérou à la chinoise :



Evidemment, tous les ingrédients sont bios. J'ai eu la chance d'y goûter et je peux vous dire que c'était super bon !

Pour faire cette recette, pour 4 personnes, il vous faut :
- des ocas
- un bloc de Tofu aux herbes bio
- 1 cuillère à soupe de farine de riz bio
- 4 cuillères à soupe de sauce soja bio
- 1 cuillère à soupe d'huile d'olive bio
- 1 gros oignon bio
- 1 cuillère à café de poudre de gingembre bio
- 10 cl d'eau
- quelques feuilles de roquette

Bon je vous explique la recette, en gros. Mais le plus simple c'est d'aller sur le blog de Katy, car là vous aurez toutes les photos pas à pas de sa réalisation.


Couper en dés le bloc de Tofu aux herbes. Mettre les dés de Tofu dans une assiette avec 1 cuillère à soupe de sauce soja bio. Bien mélanger pour qu'ils s'imbibent bien.
Les saupoudrer de Farine de riz complet bio et mélanger à nouveau.
Faire revenir le Tofu dans un wok en fonte, dans 1 cuillère à soupe d'huile d'olive bio, pendant 3 minutes.
Emincer 1 gros oignon bio et l’ajouter dans le wok, mélanger pendant 2 bonnes minutes.
Ajouter 1 cuillère à café de Gingembre en poudre bio, mélanger et ajouter les Ocas du Pérou. Mélanger à nouveau.
Ajouter 3 cuillères à soupe de Sauce soja bio et 10 cl d'eau, couvrir et laisser cuire, à feu moyen, pendant une petite vingtaine de minutes.
Emincer les feuilles de roquette
Servir dans un bol avec du Riz basmati complet bio et parsemer de roquette.

Voilà à vous maintenant !
Bon appétit ! 



mercredi 21 novembre 2012

Gâchis à la sortie des cimetières !



Aujourd'hui, je vais pousser un coup de gueule ! Cela m'arrive de temps en temps !

Je suis allée dernièrement, pour la Toussaint, dans plusieurs cimetières de la région et j'y ai vu, à la sortie, dans tous, exactement le même gâchis !

Les poubelles débordaient de plantes, il y en avait même devant, jetées en tas. Après avoir vu cela dans plusieurs cimetières, n'y tenant plus, j'ai craqué !
En sortant du cimetière de Lapugnoy, les poubelles étant en dehors du cimetière, sur le parking, je me suis approchée et là qu'elle n'a pas été ma stupeur de voir sur le haut de la première poubelle, un énorme pot de chrysanthème pomponette qui n'était absolument pas défleuri mais qui manifestement manquait simplement d'eau. Plutôt que le jeter, il aurait fallu l'arroser ! J'ai pris ce pot et une fois à la maison, je l'ai arrosé et en même pas une heure il avait repris son port royal et était absolument magnifique. Je l'ai laissé sur le pas de ma porte pendant une dizaine de jour, puis quand les fleurs se sont fanées, je l'ai taillé puis replanté dans mon jardin.
Je n'ai pris que ce pot là, mais j'en ai vu beaucoup d'autres dont une grande partie n'étaient que peu abîmés.
Et je ne parle pas du gâchis des pots en terre ou en plastique, des paniers, coupes et autres.

Alors, je me pose une question, pourquoi ne pas organiser un système de tri sélectif  ? On mettrait les pots d'un côté, les plantes d'un autre et le reste (fleurs en plastique ou en soie, papier d'emballage, etc.) dans une troisième poubelle.
Une association d'insertion pourrait se charger de la collecte, récupérer les plantes en bon état, faire de l'excellent compost avec le reste et laver puis revendre les pots.

En attendant que ce type de collecte voit le jour, vous pouvez déjà éviter le gaspillage à votre propre échelle. Lorsque vous allez nettoyer la tombe d'un être cher, avant de jeter les plantes défleuries, demandez-vous si vous ne pouvez pas les repiquer dans votre jardin, les mettre dans votre compost ou les donner à un ami jardinier, ou encore récupérer les pots pour d'autres plantations.


(source image clipart Microsoft Office)

lundi 19 novembre 2012

Comment fabriquer un sachet à graines ?

Je vous propose aujourd'hui différentes méthodes pour fabriquer vous-même vos sachets en papier pour conserver vos graines.

L'année dernière, je vous avais proposé un article intitulé Comment faire soi-même ses graines. Je vous propose aujourd'hui 2 vidéos vous montrant différents pliages pour confectionner vos sachets et mettre vos graines à l'intérieur.
Lorsque je conserve des graines pour moi, j'utilise en général d'anciens pots de compléments alimentaires, mais lorsque je veux donner, offrir ou échanger des graines, j'utilise de beaux petits sachets que je confectionne moi-même.

Voici la méthode que j'utilise :



Voici une autre méthode, proposée par Terre Vivante, pour faire des sachets plus grands :



Voilà, à vous maintenant...
Et n'oubliez pas de noter sur vos sachets le nom de la plante (la couleur éventuellement) et la date de récolte.

samedi 17 novembre 2012

17éme Fête de l'Arbre à Montesquieu




Les 24 et 25 novembre 2012, aura lieu la 17 éme Fête de l'Arbre et des fruits d'antan du Conservatoire Végétal Régional d'Aquitaine, à Montesquieu, dans le Val d'Albret, près d'Agen.


Plus de 150 bénévoles et l'ensemble du  personnel du Conservatoire sont mobilisés pour cette manifestation gratuite.

Vous pourrez :
- y découvrir les variétés anciennes de la région Aquitaine, de Midi-Pyrénées et du Limousin,  
- goûter les fruits
- et acheter les arbres en pépinière.

Vous découvrirez également plus de 300 variétés de pommes,  une grande diversité de poires, châtaignes, noix, noisettes, amandes, nèfles et coings ainsi que des blés et des maïs anciens.
Un stand de présentation des techniques de greffage accompagne cette exposition, ainsi qu’un stand "conseils" pour vous aider à choisir vos arbres et répondre à toutes les questions autour des plantations.

Des artisans et des producteurs locaux présenteront leurs produits :
  • produits à base de noix et des noisettes,
  • des alcools de poires et de prunes,
  • des sirops de fruits,
  • du miel,
  • des épices,
  • du pain biologique,
  • de l'huile d'olive, 
  • des pivoines de collection…

L’association Kokopelli vous proposera des variétés de légumes anciens.
Le Conservatoire des races animales d’Aquitaine présentera des races anciennes menacées.

Vous pourrez également suivre des conférences sur l'agroforesterie, (Konrad SCHREIBER, Séverin LAVOYER) et sur la biodiversité cultivée (Jean BEIGBEDER), mais aussi assister à des démonstrations de taille et des animations diverses, et vous restaurer sur place.

Retrouvez plus d’informations sur http://www.conservatoirevegetal.com/ 


(source image : affiche de la manifestation http://www.conservatoirevegetal.com/ )

jeudi 15 novembre 2012

Un cadeau du jardin pour Noël




Pourquoi toujours acheter des cadeaux de Noël Made in China, peu ou pas utiles, les derniers gadgets à la mode en pur plastique, l’article beau en magasin et cassé à peine déballé ? Pour cette année tournez-vous vers la nature.

Vous avez un jardin ? Alors vous disposez peut-être d’un grand réservoir d’idées de cadeaux de Noël.

Par exemple, vous pouvez diviser certaines de vos plantes vivaces, replanter le pied mère et mettre les morceaux obtenus dans de jolis pots et les offrir.

C’est le plein moment des boutures d’arbres et d’arbustes, profitez-en cela peut également faire de beaux cadeaux, une fois enracinées et rempotées. Vous pouvez également utiliser certains rejets à condition qu’ils disposent de racines.
Même si théoriquement ce n’est plus la saison, vous pouvez également faire des boutures de diverses plantes, à condition de le faire au chaud. Vous pouvez essayer, par exemple, les joubarbes, sédum, fuchsias. Rempotez-lez une fois enracinées et offrez ces boutures en cadeau.

Les semis spontanés dont vous n’avez pas l’utilité peuvent aussi être des présents appréciés.

Vous pouvez également confectionner de jolis petits sachets dans lesquels vous mettrez les graines que vous avez récoltés. N’oubliez pas d’indiquer sur le sachet le nom de la plante mais également la couleur et l’année de récolte des graines et éventuellement des conseils d’utilisation.

Vous avez récolté de nombreuses courges, des noix à profusion ? Cela peut également être des cadeaux très appréciés.

Vous disposez de beaucoup de plantes aromatiques ? Faites-en sécher un peu et offrez-les à ceux qui aiment cuisiner mais n’ont pas de jardin.

Avec un peu d’habileté, des branches d’osier ou de noisetier peuvent se transformer en petits paniers ; des morceaux de troncs une fois percés de nombreux trous et couverts d’un toit, en abris à insectes ; des morceaux de sureau en sifflets, des branches de houx en couronnes décoratives ou en centres de tables, etc. Voilà encore de nombreuses possibilités de cadeaux.

Même si vous n’avez pas de jardin, vous pouvez offrir une plante sauvage comestible que vous aurez prélevée délicatement dans la nature (attention de ne pas en prélever beaucoup et de le faire uniquement à un endroit où elles sont nombreuses) puis rempotée. Une balade dans la forêt pourra également vous fournir de nombreux matériaux pour réaliser vos cadeaux.

Ouvrez les yeux, regardez autour de vous, faites marcher votre imagination et vous verrez que la nature vous offre gratuitement tout ce dont vous avez besoin pour un Noël réussi.


(source image : Microsoft Office clipart)


lundi 12 novembre 2012

Des emballages qui poussent comme des champignons !

L'univers de l'emballage vient de connaître une révolution.
 Fini les morceaux de polystyrène (qui se désagrègent partout et qui mettent des milliers d'années à se décomposer) pour caler et protéger les produits dans les cartons !

Voici venu l'ère de l'emballage en champignons.

Eden Bayer de Green Island, aux Etats-Unis a eu une idée géniale, totalement révolutionnaire. Il a inventé et commercialise des emballages en champignons, recyclables et faciles à produire.

Cet emballage est solide et écologique et il protège aussi bien que du polystyrène, il n'a donc que des avantages.
Mais ça ne s'arrête pas là.  La société d'Eden Bayer est en cours de développement de nombreux autres produits à base de champignons.

A quand l'arrivée en France de ce produit et de ses dérivés ?

Vous voulez voir à quoi cela ressemble ? Regardez cette vidéo vous présentant ces emballages et une interview de l'inventeur.




samedi 10 novembre 2012

Soirée Dépensons moins, consommons malin




Dans le cadre du mois de l'ESS (économie sociale et solidaire), l'association ECOSOPHIA de Béthune, organise, en partenariat avec Eco'Clic, Sel'idée, l'Effet Déco... :

- une soirée de partage et d'échange de pratiques, de savoir-faire, de compétences pour consommer responsable à moindre coût le mardi 13 novembre 2012 à La Charité, rue Fernand Bar à Béthune (62400).

Les thèmes abordés :

  • l'eau
  • l'énergie
  • les déplacements,
  • les produits et gestes du quotidien


Venez nombreux et apportez tous un petit quelque chose à grignoter ou à boire, qui sera mis en commun et dégusté ensemble.


PS : si vous ne pouvez pas y assister, rassurez-vous , sur ce blog et sur Les Gourmandes Astucieuses vous pouvez retrouver régulièrement des infos concernant les thèmes abordés lors de cette soirée..

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...