mercredi 30 août 2017

Et si vous construisiez une maison flottante ?



On trouve de plus en plus de maisons flottantes en bois, en France. Ce concept n'est pas nouveau, il est utilisé depuis des millénaires en Asie ou au Pérou.

Mais, d'une taille aussi importante et avec un tel confort, c'est récent. Elles sont maintenant identiques aux maisons construites sur la terre ferme. Elles correspondent aux normes de sécurité en vigueur.

Elles sont en général composées de bois pour l'habitation, d'aluminium pour la structure de la plateforme et de polyéthylène pour les flotteurs.

Si elles sont homologuées, elles peuvent être utilisées sur toute étendue d'eau : étangs, lacs, rivières, fleuves, domaine maritime.

En Europe, les Pays-Bas sont à la pointe de l'innovation dans ce domaine.

Tout type d'habitation peut être construit, que ce soit  des maisons d’habitations, des brasseries, des restaurants, des gîtes touristiques, etc.




lundi 28 août 2017

Scoop ! Poules de luxe en train de bronzer, sans maillot !

Scoop ! Poules de luxe en train de bronzer, sans maillot !


Non, nous ne sommes pas à Ibiza sur la plage mais hier à Vendin, dans notre jardin ! Les paparazzis ont pu prendre en photos nos poules de luxe en train de se dorer au soleil.










Voyant cela, et voulant conserver leur dignité, celles-ci se sont déplacées, mais trop tard ! Les photos-chocs (qui n'ont pas été retouchées) avaient été prises !!








Les canards, eux, préfèrent rester à l'ombre.



samedi 26 août 2017

4 légumes super faciles à cultiver

4 légumes super faciles à cultiver



Pour les jardiniers débutants (mais aussi les autres), je voudrais vous parler de 4 légumes hyper faciles à cultiver.


4 légumes super faciles à cultiver


1) Les haricots 

Que ce soit les haricots verts ou les haricots secs, ils sont faciles à cultiver, grandissent vite et produisent beaucoup.
Choisissez plutôt des haricots pouvant se manger frais, comme des haricots verts et également  en haricots secs. Cela permet 2 utilisations différentes pour une même variété.
Vous pouvez choisir par exemple les haricots :
- Orteil du prêcheur
- princesse du Pévèle
Les haricots sont aussi une bonne source d'azote pour le sol et les plantes voisines, car comme pour toutes les légumineuses, les racines ont des petits nodules qui abritent des bactéries qui vont synthétiser l'azote de l'air et le redonner au sol.



4 légumes super faciles à cultiver


2) Les moutardes japonaises

Les nombreuses variétés de Mizuna et Mibuna se mangent comme de la salade.
Elles font partie de la famille des brassicacées (choux).
Elles ont une croissance super rapide et ont une longue période de production. Elles se ressèment seules, si on les laisse monter à graines. Vous pouvez en semer du printemps à l'automne, pour toujours en avoir sous la main. Elles ont une bonne résistance au froid et peuvent même survivre tout l'hiver dans une serre non chauffée.
Elles sont très nutritives et peuvent se consommer crues ou légèrement cuites.
Elles sont une bonne source de vitamines A et C et de calcium.



4 légumes super faciles à cultiver


3) Les betteraves

On les sème et on ne s'en occupe plus jusqu'à la récolte. Chaque graine est en fait un glomérule qui contient 2 graines, donc 2 betteraves à chaque fois (il faut en tenir compte lorsque l'on sème pour laisser de la place pour que les 2 graines se développent).
Les betteraves contiennent de la vitamine B9, du magnésium, manganèse, potassium.
Les feuilles se mangent en salade et sont une bonne source de vitamines A, K, B2, de fer.
On peut les conserver dans du sable au sous-sol l'hiver ou les lactofermenter.
Il existe de nombreuses variétés, comme des blanches (Albina Vereduna), des jaunes (burpee golden), des roses striées (de chioggia), des rouges (de détroit, noire d'Egype, crapaudine), ce qui permet de réaliser un grand nombre de plats différents. Elles sont plus ou moins sucrées selon les variétés.



4 légumes super faciles à cultiver


4) Les radis

Il existe différents types de radis : des radis d'été, des radis de toutes saisons et des radis d'hiver.
Ils sont faciles à cultiver. On les sème et ils poussent seul, sans intervention. On peut même les semer à la voler. Les radis d'été poussent vite.
On peut facilement récupérer les graines (en laisser quelques pieds monter) et ils se ressèment même tous seuls.
On mange également les fanes, crues en salade ou cuites en soupe ou en gratin.
Les radis d'hiver restent en terre jusqu'aux premières gelées et se conservent ensuite tout l'hiver dans du sable.
Le radis contient des vitamines B9, B3 B6 et de la provitamine A . Les fanes contiennent de la provitamine A, de l’acide folique, de la vitamine C et du fer.



mercredi 23 août 2017

Un agriculteur bio en Martinique



Pour oublier que c'est bientôt la rentrée, je vous propose de voyager en Martinique et de découvrir Alexandre, un producteur bio qui a une exploitation agricole de 22 hectares et quelques-uns de ses produits.

En Martinique, la surface agricole diminue car la population augmente et la pression de l'urbanisation est de plus en plus forte.






lundi 21 août 2017

Visite au jardin des fraternités ouvrières de Mouscron

Visite au jardin des fraternités ouvrières de Mouscron


Jeudi, nous sommes allées visiter le Jardin des fraternités ouvrières de Mouscron.
Cela faisait de nombreuses années que je voulais y aller mais je n'en avais pas eu l'occasion jusqu'à maintenant.

J'avais imprimé la route avec Via Michelin (on n'a pas de GPS) mais arrivées à Mouscron on s'est un peu plantées. Heureusement, j'ai trouvé un garagiste qui m'a renseignée et remis sur la bonne route pour finir de suivre Via Michelin. (Petit tuyau si comme moi vous n'avez pas de GPS, quand vous êtes perdu, demandez votre route à : un garagiste, une boulangerie, un commissariat, une mairie ou une agence immobilière. En général, ce sont des personnes qui parcourent la ville et donc connaissent le nom des rues.)

Bref, nous sommes quand même arrivées sans trop de détours, à la bonne adresse.

Nous avons visité le jardin : nous nous sommes cru dans la jungle tellement il est fourni ! On pourrait s'y perdre. Le nombre d'arbres fruitiers est impressionnant. Des clairières sont aménagées de temps en temps pour cultiver un peu de légumes. Voici un petit diaporama :




Finalement, je n'ai pas pris tant de photos que je pensais, car on regarde et on oublie de photographier ! Il manque surtout les tas de branchages, la serre à semis et la mare.

Nous avons eu mal au coeur de voir autant de fruits par terre, non ramassés.

Il donne une fausse impression de jardin abandonné, poussant tout seul, mais en fait le travail de taille et d'entretien est important. Il est évident que pour que la lumière puisse passer et dégager ds clairières et les chemins qu'un entretien constant est nécessaire.

Ensuite nous sommes retournées dans la pièce où l'on peut acheter des graines et avons feuilleté le catalogue. Ca va, malgré les plus de 5400 variétés de graines présentes au catalogue, je suis restée raisonnable. Je n'ai acheté qu'une douzaine de paquets (en fait j'en aurais eu à peu près le double si toutes les variétés que je recherchais avaient été disponibles). Il faut dire que mon catalogue personnel est déjà bien fourni ! 😉

Je pense qu'après cette visite, je vais densifier encore un peu plus mes fruitiers (sans pour autant en arriver à ce jardin) et ajouter encore plus de matériaux au sol.

J'essayerai de le revisiter un jour, en hiver pour pouvoir mieux me rendre compte de la disposition, parce que là c'est un peu difficile.

samedi 19 août 2017

Des milliards de super ingénieurs et designers nous offrent leur génie, dans la nature




Des milliards de super ingénieurs et designers nous offrent leur génie, dans la nature. Et, au lieu de les écouter et les remercier, nous les ignorons (pour la plupart) et les détruisons.

Heureusement, certains scientifiques ont compris combien la nature pouvait nous rendre service. Ils utilisent et promeuvent le biomimétisme dans les processus d'innovation.

Voici une vidéo passionnante dans laquelle Janine Benyus, à la tête de la Biomimicry Guild, nous prouve que le biomimétisme est une science cruciale pour l'économie du 21ème siècle, fondée sur l'expérience de 3,8 milliards d'années d'évolution de la nature.



(source image : wikipédia)



............

mercredi 16 août 2017

Prendre soin de la terre et des hommes

Prendre soin de la terre et des hommes


Je vous propose un petit diaporama pour illustrer un des grands principes de la permaculture : prendre soin de la terre et des hommes.

Pour suivre ce principe, je vous détaille quelques actions concrètes à mettre en place.




............

lundi 14 août 2017

Calendrier lunaire Septembre Octobre 2017




Septembre 2017

Jours Feuilles : 7, 8, 9, 16, 26,
Jours Fruits : 1, 2, 10, 18, 19, 28, 29, 30
Jours Fleurs : 5, 6, 14, 15, 24, 25
Jours Racines : 3, 11, 12, 20, 21, 22, 23

Lune montante du 1 au 13
Lune descendante du 14 au 25
Lune montante du 26 au 30

Repos les 4, 13, 17, 27 (Nœud lunaire)




Octobre 2017

Jours Feuilles : 4, 5, 6, 13, 14, 23, 24
Jours Fruits : 7, 8, 16, 26, 27
Jours Fleurs : 1, 3, 12, 21, 22, 30, 31
Jours Racines : 10, 11, 17, 18, 19, 20, 28

Lune montante du 1 au 9
Lune descendante du 10 au 23
Lune montante du 24 au 31

Repos les 2, 9, 15, 25, 29 (Nœud lunaire)



Un calendrier lunaire complet reprenant les différentes phases de la lune est disponible au bas de cette page.

samedi 12 août 2017

Le concombre se mange aussi chaud

Le concombre se mange aussi chaud


Je ne sais pas si comme moi vous avez beaucoup de concombre en ce moment.
Si vous en avez marre de le manger froid, sachez que vous pouvez aussi le manger chaud !
Vous pouvez également le conserver au vinaigre, comme des cornichons ou le lactofermenter.

Pour les manger chaud, je vous propose une des nombreuses recettes de Katy Gawelik du blog Les Gourmandes astucieuses (avec son aimable autorisation) : des Tartelettes au concombre, avec une pâte aux algues.






Vous pouvez ne pas mettre d'algues dans la pâte si vous le désirez (mais je vous rassure, les algues c'est très bon !)

Pour cette recette il vous faut :

- 100 g de farine semi-complète bio
- 1 gros concombre bio
- 1 bonne cuillère à soupe d'algues Salade du pêcheur déshydratée bio
- 2 cuillères à soupe de miso bio
- 2 cuillères à soupe de tahin (purée de sésame) bio
- 1 bonne pincée de Fleur de sel
- 1 cuillère à café de paprika bio
- 1/2 cuillère à café d'ail déshydraté bio
- 1 pincée de Piment d'Espelette bio

- 3 cuillères à soupe d'huile d'olive bio

Commencez par réhydrater les algues, dans très peu d'eau, pour éviter de jeter l'eau et tous les nutriments avec.

Puis, faire la pâte : Mélangez la farine, 1 pincée de sel, 1 cuillère à soupe d'huile d'olive, les algues et 60 ml d'eau. Finir de mélanger à la main pour former une boule, sans pétrir.

Epluchez le concombre. Coupez-le en 2, dans le sens de la hauteur et évidez-le, avec une petite cuillère.

Coupez-le en fines tranches avec ma mandoline.

Préparez le badigeon, en mélangeant le tahin, le paprika, l'ail, la Fleur de sel, le Piment d'Espelette et les 2 cuillères à soupe d'huile d'olive restantes.

Déposez la pâte sur un plan de travail fariné.

Etalez-la, et découpez des ronds (en vous aidant d'un moule à tartelette) et foncez vos moules avec ces ronds.
Piquez le fond avec une fourchette pour éviter que la pâte ne gonfle à la cuisson.

Préchauffez votre four à 210°.

Tartinez le fond de des tartelettes de miso.

Rangez sur le dessus des tranches de concombre.

Répartir sur le dessus un peu du badigeon au tahin.

Renouvelez l'opération 2 fois, jusqu'à atteindre le bord de la pâte.

Enfournez et laissez cuire, pendant 35 minutes (jusqu’à ce que les concombres soient fondants).

Il ne vous restera plus qu'à vous régaler !

Vous pouvez retrouvez la recette, pas-à-pas, en images (et bien d'autres) ici :  http://lesgourmandesastucieuses.blogspot.fr/2015/10/tartelettes-au-concombre-avec-pate-aux.html


mercredi 9 août 2017

Bien chouchouter son sol : les conseils d'Yves Gillen



Je vous propose une vidéo d'Yves Gillen, dans ses jardins du Marais à Herbignac, qui nous parle du sol et du jardin.

Un petit rappel avant, concernant le non-bêchage (extrait de mon livre Mon jardin devient bio) : 

"Comme le dit si bien Fukuoka Masanobu : «  Le sol vit d'une manière autonome et se laboure lui-même. Il n'a besoin d'aucune aide humaine. »

Les différents organismes, composant la faune du sol, vivent à des profondeurs différentes. Certains d’entre eux sont aérobies (ils ont besoin d’oxygène pour vivre) et d’autres sont anaérobies (ils vivent sans oxygène). Ainsi, en retournant la terre, vous envoyez les organismes aérobies au fond et vous les étouffez et vous remontez à la surface les organismes anaérobies qui meurent également.

Les décomposeurs primaires qui se nourrissent de végétaux morts se retrouvent au fond à la place des décomposeurs secondaires qui, eux, mangent des matières fortement décomposées et qui se retrouvent en surface. Bref, tout ce petit monde meurt, car leur environnement est totalement chamboulé, l’équilibre du sol est perturbé. Ils ne sont donc plus là pour produire de l’humus et aérer la terre.

De plus, certaines plantes ayant besoin de champignons et d’autres de bactéries pour bien se développer, elles ne trouvent plus ces ingrédients, au bon endroit, pour nourrir leurs racines. La seule façon de les faire pousser correctement est alors d’avoir recours aux engrais.

Alors qu’avec le non-bêchage, toute la faune reste à sa place et peut se multiplier afin d’améliorer votre sol.

Enfin, le non-bêchage empêche les graines de « mauvaises herbes » présentes dans le sol de remonter à la surface et de germer."




           

PS : je suis toujours (depuis de nombreuses années) à la recherche d'un hache-paille comme celui que l'on voit dans la vidéo (et pas d'autres modèles). Si vous connaissez quelqu'un qui en vend un, prévenez moi ! 😃

lundi 7 août 2017

Chevalet de sciage en palettes, construction pas-à-pas

Chevalet de sciage en palettes, construction pas-à-pas


Aujourd'hui, pour changer un peu, je vous propose de faire un peu de bricolage.

Si vous avez du bois à couper, vous savez que c'est parfois long et fastidieux.

Je vais vous faciliter la vie, grâce à cette nouvelle vidéo dans laquelle je vous explique, pas-à-pas comment construire un chevalet de sciage en palettes et autres bois de récupération.

Même si vous disposez déjà d'un chevalet, il est parfois peu solide et souvent vous ne pouvez couper qu'une branche à la fois.
Avec ce modèle, vous pouvez couper plusieurs branchages en même temps !




C'est un modèle très économique. Je n'ai utilisé que du bois de palettes et un montant de lit de récupération. Les clous sont ceux des palettes que j'ai démonté.
Les seules pièces neuves sont les 32 vis que j'ai utilisé (24 pour les 6 planches de la partie centrale et 8 pour les pieds).

Le chevalet fait 1m20 de long et les 3 montants principaux 1m20 de haut.

Les planches centrales servant de support et à relier les 2 palettes font 32,7 cm de long (20 cm d'écartement entre les 2 palettes auxquelles s'ajoutent la largeur des montants centraux). Vous pouvez augmenter ou diminuer l'écartement, en fonction de la taille moyenne de vos branchages. Nous n'avons pas de taille standard dans nos morceaux de bois, (ils sont fins ou gros, en fonction de ce que l'on récupère) donc nous avons choisi un écartement moyen, mais vous pouvez facilement aller jusque 30 cm.
Elles ont été vissées à 75 cm de haut (à partir du bas), car Katy mesure 1m54, mais cette hauteur est à régler en fonction de votre taille, afin que l'utilisation de la tronçonneuse soit agréable pour vous.

Les pieds font 70 cm de long soit un débord (dans cet exemple) de 18,5 cm. Ils devraient normalement faire 1m20 de long (puisque c'est la taille de la hauteur des montants) pour une stabilité maximale, mais je n'avais pas de morceau de bois suffisamment long. De plus, avec des pieds débordant de 43,5 cm, j'avais peur de prendre mes pieds dedans et de me retrouver par terre (déjà avec ces 18,5 cm de débord, cela risque d'arriver).

Ne sachant toujours pas me servir de Sketchup (pourtant quand je regarde les tutoriels, ça à l'air facile !), je vous ai fait un plan "à ma façon".




samedi 5 août 2017

40 éme Foire à l'ail de Locon le 27 août 2017

40 éme Foire à l'ail de Locon le 27 août 2017

Le dimanche 27 août 2017 aura lieu la 40éme Foire à l'ail de Locon.

Comme tous les ans, vous pourrez retrouver, dans ce cadre champêtre, les producteurs locaux d’ail, oignons et échalotes.

Vous pourrez repartir avec de l’ail de qualité, mais hélas non bio, blanc ou fumé, vendu en bottes ou en tresses (15, 25, 45, 90 têtes).

Dès 9 h, vous pourrez admirer :

  • les travaux des artisans et des peintres, 
  • les animaux de la ferme,
  • les chevaux Trait du Nord,
  • des tracteurs anciens, 
  • les photos du club de photos,
  • les jouets du monde rural,
  • les locomobiles du siècle dernier,
  • etc.

A partir de 11 h, vous pourrez assister à des démonstrations des gestes d'antan pour :

  • le battage des haricots,
  • le battage du blé,
  • le ferrage des chevaux,
  • le tressage de l'ail,
  • la traite,
  • etc.

Vous pourrez aussi participer au concours de pétanque en doublette et vous initier au tir à l'arc.

Si vous avez une petite faim, vous pourrez vous restaurer sur place et notamment déguster la célèbre soupe loconoise (dont 1800 litres sont cuisinés chaque année, à partir de 200 kg d'ail et de quelques autres ingrédients) !

L'entrée et le parking sont gratuits.

40 éme Foire à l'ail de Locon le 27 août 2017

(sources images : http://foirealail.fr/)

mercredi 2 août 2017

Promenade au Potager extraordinaire de la Mothe-Achard (Vendée)



C'est les vacances ! Pour ceux qui comme moi reste chez eux, je vous propose une petite visite en vidéo du jardin extraordinaire de la Mothe-Achard, en Vendée.
Ce jardin potager présente, chaque année, plus de 1500 variétés de plantes, venues des 4 coins du monde, réparties en 12 jardins thématiques.







Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...