vendredi 30 novembre 2012

Planification du potager pour 2013



Lorsque, comme moi, on aime essayer de nombreuses variétés de légumes au potager, il faut un peu d'organisation. Cela permet de n'en oublier aucune et de les semer au bon moment.

Si c'est un semis direct, en pleine terre, on peut encore se rattraper si on a oublié et semer un peu en retard, mais s'il s'agit de semis en godet ou terrine en vue de les repiquer après, là il faut absolument prévoir à l'avance.
Ce n'est pas quand c'est le moment de repiquer les tomates qu'il faut se dire: " zut j'ai oublié d'en semer !" Evidemment, on pourra toujours se rattraper en achetant des plants prêt à repiquer, ou préférer cette méthode et ne pas faire de semis mais cela revient plus cher et l'on n'a pas toujours les variétés que l'on désire.

Donc pour planifier mes semis, vers le mois d'octobre ou parfois plus tard, cela dépend du temps dont je dispose, je planifie mes semis pour l'année suivante.

Pour cela, je me munie d'un outil indispensable : l'agenda Terre Vivante du jardinier bio





Je sors mes grosses boîtes en fer. Elles contiennent mes sachets et petits flacons de graines.

J'ai commencé avec une seule, mais l'enthousiasme et le plaisir de la découverte aidant, j'en suis arrivée à quatre (une pour les petits pois, haricots, maïs et tournesol, une pour les courges, courgettes et concombres, une plus petite pour les salades et les plantes aromatiques, et une pour le reste). J'en ai une aussi, différente, pour les fleurs.

 Je sors chaque paquet (ou flacon) ou groupe de paquets (lorsqu'il y a plusieurs variétés de la même plante). Je prends chaque paquet et je regarde les dates de semis conseillées et le mode de culture. Puis en fonction de ces informations et de mon expérience, je note sur mon agenda quand je dois semer (en choisissant  le bon jour en fonction de la lune) et comment (pleine terre, godet, terrine), je reporte également à la date approximative de repiquage, le nom de la plante. Si c'est un semis que je fais plusieurs fois dans la saison, je reporte les infos plusieurs fois, aux dates correspondantes. C'est très pratique !




Evidemment, il s'agit toujours de dates approximatives. S'il pleut ou si le plant n'est pas assez fort pour être repiqué, je change ma date (c'est pour cela que j’utilise un crayon de bois pour noter) . Mais cela me permet d'avoir quand même une vue d'ensemble, une planification à peu près correcte et de ne pas oublier de variétés de légumes.

Cela me permet également de voir instantanément s'il me manque des variétés ou des catégories de graines de plantes que j'apprécie particulièrement et de les commander immédiatement.

Je fais ça avec chaque boîte de légumes et également avec celle de fleurs (pour les annuelles ou de nouvelles vivaces).


L'agenda Terre Vivante du jardinier bio, ne me sert pas qu'à la planification du potager, je l'utilise aussi comme un carnet de bord mais je vous expliquerais cela dans une prochaine note.




2 commentaires:

  1. Je ne connaissais pas cet ouvrage, merci Isabelle, il a l'air bien pratique.

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour,

    Je l'utilise depuis plusieurs années et j'en suis très satisfaite. Je ne l'utilise pas que pour mes semis mais également comme carnet de bord, dans un prochain article, j'expliquerais comment.

    Amicalement,
    Isa

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...