mercredi 16 novembre 2011

Protégeons nos semences faites maison

Une nouvelle loi sur les semences fermières est en cours de vote à l'Assemblée et ne permettra plus aux agriculteurs ni aux particuliers de faire ses propres semences, à moins de payer une taxe aux grands groupes semenciers.

Eh bien moi, malgré tout, je continuerais à faire mes semences moi-même (comme je vous l'ai expliqué dans l'article Comment faire soi-même ses graines) et à les utiliser, même si elles n'ont pas le fameux COV (Certificat d'Obtention Végétale).

Quant à celles que je ne produis pas, je continuerais à les acheter auprès de l'association Kokopelli

Il n'est absolument pas question pour moi de subventionner les grands groupes semenciers, ni d'accepter leur main mise sur la production de semences et par la même sur la totalité de la chaîne alimentaire !

Les plantes ont la capacité de se reproduire naturellement (et gratuitement), c'est même là la base de l'agriculture traditionnelle qui a nourri quantité de population durant des siècles.

Produire, semer et échanger ses graines sont des gestes naturels mais aussi des droits inaliénables, permettant de garantir la possibilité d'avoir une alimentation saine, bio, sans OGM. Il faut donc se battre pour garantir ces droits.






La semence dans tous ses états par etre-au-monde

2 commentaires:

  1. merci à vous ,mare d'acheter des semences toutes les annèes pour des rendements mediocres.....
    retrouvons le savoir faire de nos anciens.

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour,

    J'essaye modestement d'apporter ma pierre à l'édifice....

    Amicalement,
    Isa

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...