vendredi 11 mars 2011

Protégeons la diversité de nos semences avec Kokopelli



Depuis onze ans, l’Association Kokopelli se bat pour la biodiversité et la libération des semences, en France mais aussi dans le monde. Attaquée de toutes parts, elle continue son combat et semble faire de plus en plus d’adeptes. Quel est son but ? Pourquoi est-elle attaquée ? Est-il bon de la soutenir ?

Le but de Kokopelli
L’action principale de l’association est de répertorier les semences anciennes et de les distribuer ou de les vendre en France mais aussi partout dans le monde. Certains pourraient me dire, « oui, en fait, Kokopelli est un simple grainetier ».

Hé bien, non, c’est beaucoup plus que cela. En préservant les semences anciennes, Kokopelli permet de protéger la biodiversité, la diversité alimentaire et le patrimoine mondial de l’humanité.

"L'appauvrissement" provoqué par les grands groupes industriels
Vous n’êtes pas sans savoir, si vous cultivez un jardin et si vous achetez vos graines dans une grande surface, que l’offre qui vous est proposée est assez restreinte. En fait, ces petits sachets de graines sont fabriqués par de grands groupes industriels qui, sous prétexte d’aider les agriculteurs et les jardiniers amateurs, ont trafiqué les semences à coups de transformations génétiques pour les rendre plus résistantes ou plus prolifiques. Mais, ce que ces industriels ne vous disent pas c’est que leurs graines hybrides ou génétiquement modifiées ont souvent besoin de produits chimiques pour bien pousser et surtout ne sont pas reproductibles. Ainsi, vous devez en racheter tous les ans. Il vous est impossible de refaire vos propres semences chaque année. En plus, les variétés proposées sont infimes, ce qui engendre un appauvrissement de notre alimentation.

Kokopelli, source de richesses
C’est contre tout cela que lutte Kokopelli. Elle se bat contre des mastodontes, des lobbies industriels et chimiques, en proposant de nombreuses variétés de semences anciennes qu’elle produit elle-même. Ainsi, par exemple, pour ce qui est des tomates, l’industrie propose 15 variétés hybrides (type F1) alors que l’Association en propose 650 ! La différence est flagrante. Et, c’est la même chose pour les plantes potagères, les céréales et quelques fleurs.

Si vous achetez ce type de semence, non seulement, vous pourrez déguster des variétés différentes, mais en plus, vous pourrez produire vos propres graines pour l’année suivante. Donc, c’est tout bénéfice pour vous. Plus la peine de racheter de nouveaux sachets de graines tous les ans, qui coûtent une fortune.

Des actions humanistes et judiciaires
Kokopelli n’agit pas seulement en France, pour les jardiniers du dimanche, elle est implantée aussi dans le monde entier. Elle se bat auprès des agriculteurs pour qu’ils se libèrent de l’emprise des grands industriels. Ceux-ci en imposant une dépendance alimentaire, en obligeant les populations à racheter les graines industrielles, avec les produits chimiques qui sont fournis avec, ont trouvé un bon moyen de s’enrichir. Mais, Kokopelli, en leur fournissant de grandes quantités de graines reproductibles leur permet d’acquérir leur indépendance semencière et de lutter ainsi contre la crise alimentaire.

Comme vous le voyez, Kokopelli est une association tout à fait louable et qui mérite d’être soutenue par tous. Pourtant, même l’Etat français l’a attaquée sous prétexte qu’elle proposait des semences qui ne figuraient pas dans le catalogue officiel des espèces et variétés. C’est vrai mais l’inscription sur ce catalogue est coûteuse et Kokopelli n’a pas les moyens d’y inscrire toutes ses variétés.

Toutefois, toutes ces attaques n’ont pas altéré le combat de Kokopelli. Cette Association est soutenue par de plus en plus de personnes. Alors, consommateurs, faites en sorte que les grands groupes industriels et les pouvoirs publics ne gagnent pas la bataille.

Pour plus d'infos sur Kokopelli et rejoindre l'association : http://www.kokopelli.asso.fr/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...