Jouez les Robinson en 63 projets Bushcraft

Mon avis sur le livre de Félix Immler Aventure, nature et couteau suisse


Je viens de terminer la lecture du livre de Félix Immler Aventure, nature et couteau suisse paru chez Terre vivante.

L'auteur est spécialiste des couteaux suisses (il travaille chez Victorinox). Il est spécialiste en pédagogie de la nature et a animé de nombreux ateliers nature dans le jardin découverte Buchhorn, situé en Suisse et passe de nombreuses heures dans la nature.

L'auteur commence par le b-a-ba. Il définit le bushcraft, puis détaille les différents matériaux à collecter, les techniques et règles de base à connaître.

Puis, il passe aux différents projets :

  • les outils improvisés : marteau bois, bâton fouisseur, pelle, pioche, coin à fendre, balai à brindilles, balayette, échelle, râteau à feuilles.

  • les constructions : petite hutte, abri ouvert, lit, foyer, table en planches, banc, étagère, réfrigérateur, four, hamac, chevalet de sciage, tabouret, lave-mains, savon et boîte à râper, vestiaire, portemanteau, bougie, coussin.

  • les ustensiles de cuisine : cuillère à soupe, louche, bol, cuillère, couteau à tartiner, fourchette, fouet, gobelets, sac, panier, panier suspendu, planche à découper, rouleau à pâtisserie, pinceau, ustensile de maintien.

  • le coin cuisine : supports pour marmite, grille de barbecue, pince, fourchette à viande, casserole, soufflet, sac à soufflets, tournebroche hydraulique, réchaud.

Voici un extrait :

"Partir sans laisser de traces

De plus en plus de gens pratiquent des activités de pleine nature, comme le géocaching, le canyoning, le kayak, le VTT, la randonnée, l'escalade, le freeride, le ski de randonnée ou l'expérience de la survie. Les loisirs plus traditionnels comme la marche, la cueillette des champignons, la collecte des cristaux, et même l'orpaillage, connaissent eux aussi un fort regain d'intérêt. Mais cette tendance saine n'est pas sans danger pour la nature : pour  s'adonner à leurs passions, nombreux sont ceux qui pénètrent dans des écosystèmes sensibles. Pour les amateurs de bushcraft, la nature intacte, où l'on peut observer les animaux en toute tranquillité, est évidemment très recherchée. Or, ces zones deviennent toujours plus rares, et doivent être d'autant plus protégées. Il est essentiel d'être conscient des conséquences de ses activités sur l'environnement. Le mot d'ordre "sans laisser de traces" regroupe différentes règles de base, variables selon les régions et les départements dont nous résumons ci-après les principes généraux".


Un livre très intéressant qui me rappelle mon Manuel des Castors juniors (que j'ai toujours et que je garde précieusement). Il est précis, bien détaillé pour des projets faciles à réaliser.
De quoi passer de bons moments en famille, en forêt ou dans un coin de nature, avec seulement un couteau suisse et une scie en poche.


          

Commentaires

  1. Très intéressant de mélanger le bushcraft et le géocaching par exemple !

    RépondreSupprimer

Publier un commentaire

Mentions légales

Les articles et photos publiés dans ce blog sont la propriété exclusive de l'auteur, sauf mentions contraires.

Ce site participe au Programme Partenaire d'Amazon E.U, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr