Souffrez-vous d'anxiété écologique ?

Souffrez-vous d'anxiété écologique ?


Avec toutes les catastrophes climatiques que l'on voit se produire partout à travers le monde, avec la disparition progressive de la biodiversité, avec les discours creux non suivis d'actions des politiques, avec les journées Black Friday et autres opérations spéciales Noël, avec la période des fêtes grosse gaspilleuse d'énergie et de denrées alimentaires, comment ne pas souffrir d'anxiété écologique ?

On se demande vraiment par moment pourquoi on se bat ! Beaucoup de gens ne pensent qu'à consommer ! Pour eux, exister c'est consommer ! La planète ils s'en foutent et ne risquent pas de souffrir d'anxiété écologique !

Pour autant, faut-il baisser les bras ? Non, je ne le pense pas !

Il faut agir à son modeste niveau, même si c'est en pure perte ! Il faut vivre à fond et dans la joie chaque jour qu'il nous reste !




Comme le dit Charles Sannat, dans un de ces derniers articles :

« Vous ne pouvez pas sauver la planète.

Car le système vous impose en réalité de la tuer, de la polluer, de la pourrir pour que ce système puisse tourner !

De l’agriculture intensive à la pétrochimie, de la mondialisation à la pollution des usines en Asie cachées en Inde ou en Chine, des supertankers aux super porte-conteneurs, des millions de poids-lourds  chargés de tous ces produits jetables, c’est le système qui pourrit cette planète.

Alors, ne soyez pas culpabilisés, vous n’avez aucune chance de sauver la planète. Même en vous suicidant ou en n’ayant pas d’enfant… la planète crèvera du système totalitaire marchand. Avec ou sans vous, ou sans votre descendance. Ne soyez pas naïf.

Mais vous pouvez, nous pouvons prendre soin de notre maison commune, en achetant un lopin de terre, une maison à la campagne, en y créant des oasis de biodiversité et en y aimant la vie.

Le meilleur remède à l’anxiété écologique, c’est de sortir de la propagande, démonter le mensonge, expliquer que vous ne pouvez pas sauver la planète contre ce que le système impose, et refuser la culpabilité.

Le meilleur remède à l’anxiété écologique, c’est aussi l’action. En travaillant votre résilience dans un monde complexe, en réduisant vos besoins, en augmentant votre degré de liberté, vous vous rendez plus fort, plus robuste face aux crises économiques, mais vous protégez aussi notre maison commune. Cela part d’une idée simple.

La… simplicité volontaire.

La sobriété volontaire. »




Alors ne nous sentons plus coupables, mais agissons de notre mieux !




Battons-nous, devenons plus forts, plus résilients, libérons-nous des diktats.
Ne nous laissons plus imposer nos choix, combattons le système en bloquant ou grippant le plus possible ses rouages.




Mais faisons tout cela dans la joie, la beauté et l'amour !




Passons réellement aux actions concrètes !
Refusons la course à l'argent, allégeons nos emplois du temps !
Plantons des arbres, lançons des bombes... de graines partout où c'est possible !
Virons les pelouses et cultivons des fruits et légumes à la place !
Cultivons sur les terrasses et les balcons !
Dé-bétonnons, dégoudronnons partout où nous le pouvons !
Encourageons la biodiversité !
Dé-consommons !
Désencombrons nos vies et nos maisons !
Et surtout, profitons des choses simples de la vie !


            

Commentaires

  1. Voila qui est bien dit! Bonne journée

    RépondreSupprimer
  2. Je souffre d'anxiété écologique, je ne supporte plus de voir notre planète se degrader un peu plus chaque jour et de me sentir tellement impuissant.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Mentions légales

Les articles et photos publiés dans ce blog sont la propriété exclusive de l'auteur, sauf mentions contraires.

Ce site participe au Programme Partenaire d'Amazon E.U, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr