mercredi 31 août 2016

Comment conserver les prunes pour l'hiver ? 2éme partie



On continue sur la conservation des prunes pour l'hiver. Dans mon premier article, je vous avais parlé de la stérilisation.

Voyons maintenant la congélation et la déshydratation :


- La congélation : rien de plus simple, je coupe les prunes et les dénoyaute puis je les mets dans un sac congélation. Lorsque j'en ai besoin j'en décongèle et c'est tout. Je congèle par petites quantités, pour pouvoir les manger de suite, car une fois décongelées, elles s'oxydent très vite.




- La déshydratation : également très simple mais dure très longtemps.... Il faut parfois laisser tourner l'appareil 24 à 48 h pour que la déshydratation soit bien faite, si les prunes sont grosses. De ce fait, je l'utilise surtout (en ce qui concerne les prunes) pour les petites prunes comme les Reine Claude ou les Mirabelles.
Je coupe les prunes en 2, je les dénoyaute et je les installe sur les grilles du déshydrateur.








Une fois déshydratées, je les conserve dans des bocaux fermés hermétiquement. Cette solution a l'avantage de conserver les vitamines et de concentrer le goût des fruits. Je les utilise ensuite  dans des pâtisseries (comme avec des raisins secs), ou je les mange comme des bonbons ou je les réhydrate dans un peu de thé chaud ou de les met dans le porridge, le muesli ou dans le Kéfir.








Le problème, quand je m'occupe des Reine Claude c'est que malgré le fait que j'en ai déjà mangé de grosses quantités pendant de nombreux jours avant de commencer à en conserver, je ne m'en lasse pas et j'ai tendance à en manger 1 sur 3 environ lors du dénoyautage !

Pour aller plus loin...

.....

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...