samedi 27 août 2016

Comment conserver les prunes pour l'hiver, première partie

Après avoir mangé pas mal de prunes et en avoir donné, il est temps d'en conserver aussi pour l'hiver.

Pour celles-ci, j'utilise 3 techniques de conservation différentes :

- la stérilisation (pour les quetches) : en général j'utilise la méthode à l'ancienne avec le gros stérilisateur. Mais là, vu les températures caniculaires, je ne pouvais pas conserver les prunes plusieurs jours et attendre d'en avoir assez pour faire une fournée complète de bocaux. Je n'avais que 3 pots à faire chaque jour, j'ai donc utilisé une cocotte-minute :




 je les dénoyaute :




je les mets dans un bocal (lavé et ébouillanté), muni d'une rondelle de caoutchouc (neuve, ébouillantée également)




j'ajoute de l'eau bouillante jusqu'au trait de limite (je ne fais pas un sirop même léger car les prunes sont très sucrées cette année)




je ferme le couvercle et je mets le bocal dans la cocotte-minute




je fais la même chose pour les 2 autres bocaux (je peux en mettre 3 de 75 cl dans ma cocotte).

 Puis, j'ajoute un vieux torchon que je cale entre les bocaux pour éviter que pendant la cuisson, lors des remous dûs à l'ébullition, ils ne se cognent entre-eux (il y a un risque d'éclatement).




Je mets ensuite de l'eau jusqu'au dessus des bocaux.




Je mets le couvercle et le bouchon et lorsque cela siffle, je baisse le feu et je laisse stériliser à feu doux durant 20 minutes.
Ensuite, j'arrête la cuisson, je ne relâche pas la vapeur, je laisse le bouchon et j'attends qu'elle disparaisse tout doucement pour éviter les chocs thermique au niveau des bocaux. J'ôte ensuite le couvercle et j'égoutte les bocaux.






Il ne me reste plus qu'à noter l'année au feutre sur le couvercle et à les ranger, à l'abri de la lumière.

Je vous parlerai des 2 autres techniques (congélation et déshydratation) dans la prochaine note.


Pour aller plus loin...
...   .............

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...