mercredi 8 juin 2016

Comment conserver ses fruits et légumes récoltés ?

Il ne suffit pas de produire sa nourriture, il faut également être capable de la conserver correctement pour les périodes creuses.

Pour cela, vous pouvez utiliser :


la lactofermentation : 



Elle consiste à couper les légumes finement, en lamelles ou petits morceaux, à les mettre dans un pot en les tassant bien, à ajouter du sel (et un peu d’eau, s’il n’y a pas beaucoup de jus) et à fermer le tout.
 L’acidité (PH proche de 4) produite par la lactofermentation empêche le développement des bactéries. Les produits lactofermentés se conservent donc de nombreux mois et sont excellents pour la santé. 


........


la déshydratation :



Elle  consiste à éliminer l’eau (sans saveur) des aliments pour ne conserver  que leur saveur réelle. Elle permet de conserver aux aliments toutes leurs propriétés nutritionnelles, d’augmenter leur goût en concentrant leurs saveurs.
      
- la stérilisation : 




La stérilisation consiste à mettre vos produits dans des bocaux (spécifiquement réservés à cet usage) qui seront plongés dans un récipient (grande marmite à hauts rebords) contenant de l’eau chauffée à plus de 100°, pendant une durée déterminée. 


........
- la congélation :


La congélation permet de stopper l’activité des microbes, bactéries et enzymes. Si vous congelez des fruits ou légumes en excellent état, vous retrouverez des fruits ou légumes en excellent état, ayant conservé leur valeur nutritive et leur goût. 

- les autres méthodes :

Certains légumes comme les courges se conservent à température ambiante, d'autres comme les pommes de terre se conservent en cave. 
Vous pouvez mettre les légumes racines en silo ou dans du sable.
Les fruits à coque se stocke à température ambiante, une fois séchés.
Vous pouvez également transformer vos aliments afin de les conserver et faire des confitures, des pickels, des chutneys.
Enfin, 3 autres ingrédients peuvent encore être utilisés : 
- le vinaigre permet de conserver également des aliments comme les morceaux de concombres, les cornichons, 
- l'huile pour, par exemple, les tranches de courgettes, d'aubergines, de tomates séchées,  
- la saumure pour par exemple les olives, etc.
Mais, surtout, n'oubliez pas également de manger une partie de votre récolte fraîche, tout juste cueillie !


Pour aller plus loin...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...