lundi 11 avril 2016

Une pharmacie dans le jardin



Je viens de terminer la lecture du livre de Virginie Peytavi, 55 plantes médicinales dans mon jardin, paru aux Editions Terre Vivante.

A l'heure  où il devient de plus en plus dangereux de prendre des médicaments, et même si, malheureusement, le métier d'herboriste a disparu, les plantes médicinales reviennent sur le devant de la scène.

Dans ce livre, l'auteure nous explique comment les cultiver, les récolter et les conserver. Car pour qu'une plante puisse exprimer tous ses bienfaits, il faut qu'elle ait été correctement cultivé, récolté et conservé. On ne peut pas faire n'importe quoi ! Une plante n'est pas sans danger !

Sans compter qu'il est plus pratique d'avoir les plantes dans son jardin plutôt que d'aller les ramasser dans la nature, d'autant que dans ce cas on ne connait pas l'état sanitaire de la plante. Elle peut être rempli de pesticides où vectrice de germes pathogènes.

Le livre commence par un petit retour historique, puis propose une rapide classification des plantes en fonction des infections qu'elles peuvent soigner. Puis vient leur milieu et le type de sol qu'elles affectionnent avec notamment un tableau très clair des besoins, préférences et tolérances de chaque plante.

L'auteur nous propose ensuite des idées d'agencement, nous rappelle les bons gestes au jardin, nous conseille sur le choix des plantes et leur plantation, leurs maladies, etc.

Entre parenthèse, dans cette partie, page 33 , une phrase m'a fait bondir : "On procède en général en alternant une couche de déchets et une couche de terre". je peux vous dire (et je suis bien placée pour le savoir étant Guide composteur) qu'on ne met jamais de terre dans un compost ! Je ne parle pas évidemment d'un peu de terre collé à une racine ou d'un fond de pot de fleur, mais bien d'une couche de terre. Cela a pour effet d’asphyxier le compost, les déchets ne se compostent plus mais se putréfient car la décomposition se fait alors de manière anaérobie.

Mais revenons au livre. L'auteur nous parle ensuite de la récolte et du séchage avec notamment les plans d'un séchoir (ce qui est une bonne idée de l'avoir intégré dans le livre).
Pour renforcer ce que je vous disais au niveau du danger à faire n'importe quoi, voici en extrait, un petit encadré concernant le séchage :

"À savoir
Le séchage est une étape cruciale qui garantit la qualité de conservation de la récolte. Un mauvais séchage peut dégrader la qualité de la plante jusqu’à la rendre toxique.
Un exemple avec l’aspérule odorante qui, séchée dans de mauvaises conditions, pas assez rapidement, avec trop d’humidité, etc., risque de fermenter et de développer une substance toxique : le dicoumarol, anticoagulant très puissant provoquant des hémorragies (il est d’ailleurs utilisé à cette fin dans certains poisons de type « mort aux rats »)."

Vient ensuite la conservation des plantes et la façon de les utiliser en général.

On arrive ensuite à la plus grosse partie du livre qui est le détail, sous forme de fiche des 55 plantes.

On y trouve, en détail :

  • l'espèce, la variété, le cycle, l'exposition, la rusticité, la hauteur, la partie récoltée
  • la description
  • les modes de culture (semis, plantation, entretien, multiplication, etc.)
  • la récolte et la conservation
  • les propriétés
  • les contre-indications
  • un calendrier de culture et de récolte
  • une astuce ou une mise en garde ou une info supplémentaire intéressante à connaître, une recette, etc.
Et ce n'est pas fini. En annexes, on découvre :

des techniques pour transformer les plantes (par exemple en fabriquant des macéras huileux, des teintures ou des sirops), 
un tableau récapitulatif des principaux usages des différentes parties des plantes,
les principaux actifs végétaux et les principaux actifs des plantes décrites dans le livre
les applications thérapeutiques 
un glossaire, une bibliographie et un carnet d'adresses,
des index.

 Bref, ce livre indispensable est une mine d'infos pour qui veut se lancer correctement dans la culture des plantes médicinales.


Pour aller plus loin...



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...