samedi 2 avril 2016

Semez vos légumes d'hiver... au printemps ou en été



Je viens de lire le livre Je prépare mon potager d'hiver de Blaise Leclerc publié chez Terre Vivante.

Eh oui, à condition de s'y prendre en temps et en heure, il es possible de cultiver des légumes pour toute l'année et pas seulement les mois de fin de printemps et d'été.

Pouvoir continuer à récolter l'hiver, des légumes frais (contenant quantité de vitamines, minéraux et fibres) est important pour la santé et permet de réaliser de nombreux plats gourmands. Et je ne vous parle pas des bienfaits pour la planète (pas de produits cultivés en serre ou venant de très loin).
De plus, récolter en hiver vous fait prendre l'air et faire un peu de sport.

De nombreux légumes sont adaptés à l'hiver, de la betterave au topinambour en passant par la carotte, l'épinard ou le panais. Certains sont plus résistants que d'autres et peuvent supporter jusqu'à -10°.

Ces légumes se cultivent facilement, il faut juste :

  • bien surveiller les apports en eau en fin de printemps et en été s'il fait très chaud.
  • savoir anticiper
  • bien organiser son potager.

C'est ce que nous montre l'auteur dans ce livre.

Evidemment, cet ouvrage est moins complet que le livre d'Eliot Coleman Des légumes en hiver, produire en abondance, même sous la neige, qui est LA référence mondiale sur le sujet. De plus, habitant le Nord de la France, le livre de Coleman est plus adapté à mon climat.

Mais, j'ai énormément apprécié tous les différents tableaux, les dates butoirs, les encadrés, les fiches. Lorsque l'on veut vérifier quelque chose, il est donc plus rapide à consulter que celui de Coleman. Il ne fait donc pas double emploi dans ma bibliothèque mais complète agréablement le livre de référence, même si une partie des légumes présents dans le livre de Blaise Leclerc sont plus adaptés pour les climats plus doux que le mien (maximum -5°) et qu'à mon avis, il en manque certains (Mizuna, Oca du Pérou par exemple).

Pour terminer, voici un extrait concernant la carotte :

"À semer après :
La pomme de terre, les légumes-feuilles (épinard, laitue), les Alliacées. En revanche, évitez de semer après les autres Apiacées (céleris, fenouil, panais).

Fertilisation :
La carotte n’est pas très gourmande et le compost apporté doit être bien mûr car ses racines sont sensibles aux matières organiques fraîches. N’apportez surtout pas de fumier frais avant un semis de carottes, cela les rendrait fourchues, favoriserait les pourritures et le taupin.

Semis :
Le semis de carotte est délicat en plein été car la surface du sol sèche très rapidement, alors que la graine doit être maintenue en permanence dans une terre humide. Une solution efficace est l’ombrage, par exemple avec des cagettes retournées. Ne paillez que lorsque les feuilles ont environ 15 cm, et pas au moment du semis, car vous risquez de voir « filer » vos carottes (la racine pousse à travers le paillis). Pour obtenir de belles carottes, le semis doit être réalisé au plus tard fin juillet dans la plupart des régions, et même avant fi n juin en zone de montagne, la carotte poussant très lentement. Il faut ensuite éclaircir au minimum à 5 cm pour que les racines aient suffisamment de place pour s’épaissir. La carotte poussant plus lentement que les adventices, veillez à retirer ces derniers le plus tôt possible afin qu’ils n’étouffent pas votre production.

 Arrosage :
Il doit être régulier dès les premières chaleurs. Si vous arrosez à la raie, vous pourrez pratiquer une mini-rigole entre les deux rangées de carottes espacées de 25-30 cm, ce qui permettra un arrosage efficace pendant la période estivale."


Pour aller plus loin...




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...