samedi 12 mars 2016

Les oiseaux, auxiliaires indispensables au jardinier



Je viens de terminer la lecture du nouveau livre de Gilles Leblais, J’accueille et j'observe les oiseaux de mon jardin, publié aux éditions Terre Vivante.

J'adore cet auteur, car en plus de nous apprendre des choses intéressantes dans ses livres, ses photos sont toujours magnifiques.

Dans ce livre, l'auteur nous rappelle l'intérêt d'avoir d’accueillir ces supers auxiliaires que sont les oiseaux. Il passe en revue de nombreuses espèces présentes dans nos jardins, en indiquant les différents insectes qui leur servent de nourriture.

Il nous parle ensuite de l'importance de l'eau et nous donne des conseils à ce sujet. Il aborde également le problème des pesticides puis nus parle du rôle des arbres, arbustes, haies et bosquets.

Dans cette partie, j'ai beaucoup aimé le tableau reprenant les différents arbres et arbustes, leurs intérêts pour les oiseaux et les principaux visiteurs. Comme je suis en train de remplacer, petit à petit, une haie de "béton vert" par une haie fruitière, je vais tenir compte de ce tableau pour choisir les différentes variétés que je dois encore implanter.

La partie suivante est consacrée aux différents moyens de favoriser la nidification. Il nous présente (photos et plans à l'appui) les différents types de nichoirs utilisables en fonction du type d'oiseau, ainsi que des conseils pour les bricoleurs et des conseils de fixations et d'implantations. Mais, ce n'est pas tout, l'auteur nous fait part de nombreuses histoires sur les nichoirs tirés de ses observations.

Le livre se termine par de nombreux portraits d'oiseaux.

Bref, c'est un livre plein d'informations mais également plein de poésie, encore un excellent ouvrage de Gilles Leblais dont l'érudition et la qualité de conteur font, une fois de plus, des merveilles

Pour terminer, en voici un extrait :

"L’importance des jardins

En aménageant nos jardins pour attirer les oiseaux, il faut impérativement garder à l’esprit que ce qui importe, c’est de leur proposer un environnement le plus proche possible de leur habitat naturel. C’est le seul moyen pour qu’ils s’installent au pas de nos portes et puissent trouver le gîte et le couvert et que, de surcroît, nous puissions bénéficier de leurs services en tant qu’auxiliaires précieux.

Certaines espèces sont à l’origine inféodées au milieu forestier. Pour une bonne douzaine d’entre elles, la proximité de nos habitations est devenue, au fil du temps, une part essentielle de leur espace vital. Beaucoup se familiarisent à notre présence et aujourd’hui installent leur nid contre ou à l’intérieur des bâtiments de nos habitations ou dépendances.

Le maintien et la diversité de ces espèces dépendent de la persistance des ressources alimentaires et autres, disponibles dans les environs immédiats de leur territoire. Ainsi, l’art et la manière de construire ou restaurer nos habitations et bâtiments, de développer nos routes, de maintenir nos chemins et d’aménager nos jardins sont d’une importance capitale pour la protection des oiseaux et de surcroît notre bien-être.

[…]

Les aménagements indispensables

Les oiseaux ont besoin de quatre éléments vitaux : point d’eau pour s’abreuver et entretenir leur plumage, milieu non perturbé par des pesticides chimiques, arbres de taille différente pour s’abriter, plantes et arbustes à baies pour se nourrir.
Ainsi, le nombre d’espèces d’oiseaux susceptibles de fréquenter votre jardin ne dépend pas tant de sa taille que de la façon dont vous l’aménagez et l’entretenez."


Pour aller plus loin...


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...