samedi 17 octobre 2015

La production de truffes diminue à cause du changement climatique



La truffe est un champignon sensible au changement climatique.

Pour qu'il y ai production de truffes, il faut de la pluie.
Or, avec le réchauffement climatique, les pluies sont moins abondantes dans le Vaucluse.

En 1900, on produisait en France 1500 tonnes de truffes ; aujourd'hui on est à moins de 50 tonnes !

Découvrez une vidéo de l'émission Sale temps pour la planète (France 5), qui nous explique le phénomène :


La truffe, un champignon sensible au climat par FranceEcologieEnergie
(source image : commons.wikimedia.org)

2 commentaires:

  1. Entièrement faux.
    La truffe que tout le monde connaît n'est que le carpophore d'un champignon sous-terrain (hypogé). La truffe est une des étapes du cycle de ce champignon.
    Le mycélium est en symbiose avec un arbre hôte, cette association avec les radicelles de l'arbre est une mycorhize. Ce système de coopération est courant dans la nature. La truffe, une fois constituée, vit sa propre vie et continue sa maturation indépendamment de son mycélium. Elle a coupé en quelque sorte son cordon ombilical ! « Les mycorhizes (du grec : mukès = champignon, rhiz = racine) sont des organes mixtes formés par des racines et des champignons symbiotes du sol. Presque toutes les plantes se développent en formant des mycorhizes. Il en existe de plusieurs types différents, distincts par leur morphologie et par les champignons qui les engendrent. »
    Pour simplifier : certaines parties du champignon s'intègrent et s'insinuent dans les organes microscopiques des racines de l'arbre-hôte. Cette association favorise des échanges chimiques utiles à l'arbre et au champignon.

    Au microscope, une mycorhize de truffe ressemble à une sorte de manchon qui recouvre les radicelles. Des filaments (le mycelium) se développent en surface lui donnant un aspect plus ou moins chevelu en fonction de l'espèce de truffe. A partir d'avril, des petites sphères, les primordia (des "embryons" de truffes), se forment sur le mycelium. Seulement quelques uns se développeront complètement et donneront la fameuse truffe.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,

      Cette méthode de propagation par les feuilles m'avait parue bizarre... Mais, vu la provenance de la vidéo (France Ecologie Energie dépend du ministère de l'Ecologie, du Développement Durable et de l'Energie), et n'étant pas une spécialiste des truffes j'ai fait confiance à ce passage de la vidéo...

      J'ai donc supprimé le passage dans mon texte.
      Merci de me l'avoir signalé.

      Amicalement,
      Isa

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...