samedi 1 août 2015

Réduisez votre empreinte carbone grâce à votre jardin



En ce moment, on entend partout : "il faut décarboner". Il était temps ! Les politiques et les médias s'intéressent enfin à notre empreinte carbone. C'est sûrement un effet du prochain sommet COP 21.

Mais, savez-vous que votre façon de jardiner peut augmenter ou réduire votre empreinte carbone ?




Prenons par exemple la tondeuse à gazon :

Une tondeuse 2 temps peut polluer autant que 40 voitures !
Alors, passez à la tondeuse à main ou à la tondeuse à pattes (mouton, chèvre, lapin, etc.) ou, à la rigueur, à la tondeuse électrique (si votre fournisseur d'électricité produit de l'électricité verte). Ou, tout au moins, tondez le moins possible.

Evitez aussi le souffleur électrique, un bon vieux râteau fait le même travail et vous musclera en même temps ! Quant au scarificateur électrique, vous pouvez vous en passer : une pelouse avec de la mousse c'est joli aussi. Et, si vous n'aimez pas la mousse, prenez un râteau scarificateur.


Et je ne parle même pas de la mode idiote du chauffage de terrasse, qui produit autant de CO2 en une soirée que 2 heures de voiture ! 




Parlons maintenant du compostage :

Pas question évidemment de brûler vos déchets de jardin, cette pratique émet du CO2 et d'autres polluants. Mais, il ne suffit pas de composter ses déchets de jardin, il faut aussi composter les déchets de votre foyer (60 % d'entre eux sont compostables, qu'il s'agisse de nourriture, de papier ou de carton). Si tout le monde adoptait cette pratique, cela réduirait d'un quart les émissions de méthane.

Bien, sûr votre commune ramasse vos poubelles et vos déchets verts, mais en compostant vous-même la majeure partie de vos déchets, les camions de ramassage font moins de rotation et réduisent donc leur empreinte carbone. Et vous, vous réduisez vos émissions carbone de 300 kg par an environ.


A condition , bien sûr de faire votre compost correctement. Il n'est pas question d'entasser n'importe comment vos déchets au fond du jardin. Un gros tas de pelouse pourrit et pollue et ne se composte pas car il ne contient que de la matière azotée. Par contre, s'il est mélangé pour moitié avec des déchets carbonés (cartons, feuilles, paille, papier, broyat de branches), vous obtiendrez un bon compost utile au jardin. Même chose pour vos déchets de cuisine, ils doivent être mélangés avec du papier/carton (essuie-tout, filtre à café, boîte à oeufs, rouleaux vides de papier toilettes, journal, etc ) lorsque vous les mettez au compost.




Et terminons par les arbres :

Je pourrais continuer ainsi longtemps, mais je terminerai par un dernier exemple, celui des arbres.

Les arbres sont de grands absorbeurs de CO2 : ils absorbent 26 millions de tonnes de CO2 par an sur toute la planète. Un seul arbre absorbe en moyenne 1 tonne de CO2 dans sa vie.

Et, tant qu'à planter un arbre, choisissez plutôt un arbre fruitier. Vous pourrez ainsi vous régaler de ses fruits.


Puisqu'on parle des arbres, ça me fait penser également au problème des jardineries. Faites pousser vos fleurs et vos plantes vous-même, à partir de graines ou de boutures. Vous éviterez les émissions de CO2 dues à la culture de ces plantes en serres chauffées et à leur transport. Vous éviterez également d'introduire dans votre jardin des plantes dopées aux engrais et aux pesticides (néfastes pour vous et la faune de votre jardin).

Vous voyez, même au jardin il faut réfléchir à notre façon de se comporter. Lorsque l'on fait un jardin c'est que l'on est sensible à la nature, il serait dommage que nos comportements la détruisent plutôt que la protègent.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...