lundi 10 août 2015

Les mécanismes de fonctionnement d’un pesticide dans l’organisme



Dans un document intitulé Pesticides – Effets sur la santé, de juillet 2013, l'INSERM (l'Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale) détaille le fonctionnement d'un pesticide dans l'organisme. En voici un extrait :


"Les pesticides sont utilisés pour perturber la physiologie des organismes jugés parasites en agriculture et perturbent donc légitimement de nombreux processus cellulaires dont certains impliqués en cancérogenèse chez l’Homme.

Au cours de l’initiation, le matériel génétique cellulaire est endommagé par l’action de génotoxiques (qui ciblent l’ADN) provoquant des mutations d’oncogènes ou de gènes suppresseurs de tumeurs. […]

Au cours de la promotion tumorale, la cellule acquiert de nouvelles propriétés qui facilitent son expansion clonale.

Certains pesticides favorisent des voies de signalisation impliquées dans la prolifération cellulaire (ex : MAP kinases qui peuvent être activées par certains dérivés réactifs de l’oxygène) ou dans l’inhibition de l’apoptose (mort cellulaire) […].

De plus, certains récepteurs nucléaires impliqués dans la prolifération de cellules hormonosensibles (sein, ovaire, prostate) sont ciblés par différents pesticides.

Il apparaît ainsi que de nombreux pesticides provoquent des perturbations cellulaires et moléculaires majeures qui varient cependant selon les tissus (foie, épiderme…), les individus et les espèces. Ces mécanismes, par exemple le stress oxydant, sont relativement génériques et expliquent pourquoi plusieurs familles chimiques différentes conduisent à des effets pathologiques similaires."


Comment peut-on encore laisser en vente libre ce type de produit ? On se le demande !

(source image : Wikimédia Commons)

Pour passer au jardinage bio...


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...