mercredi 13 mai 2015

Quand notre vieux jean usagé devient Métisse l'isolant top niveau



Voici un extrait de l'article "Métisse, l'isolant recyclé solidaire d'Antoine Bosse-Platière paru dans le magazine Les 4 saisons du jardinage n°212  de mai/juin 2015.

"Fabriqué à partir de jeans hors d'usage collectés par la Scop solidaire Le Relais, leader français de la collecte et de la valorisation du textile usagé, Métisse est l'un des meilleurs isolants actuels.

[...]

Les jeans non réutilisables sont donc mis de côté pour fabriquer l'isolant Métisse. Ils sont d'abord transportés à l'usine Minot, entreprise centenaire d'effilochage à une trentaine de kilomètres, dans un des berceaux de l'industrie textile, Billy-Berclau, non loin de Lille.

Dans un grand hangar bruyant où tout est recouvert d'une épaisse poussière textile, de grosses machines découpent les tissus, les séparent des éléments métalliques (boutons, rivets, fermetures-éclair...) et les effilochent en plusieurs passages sur d'énormes cylindres métalliques à pointes.

Défibrée, réduite à l'état de flocons, la toile de jean est ensuite acheminée dans une entreprise de teinturerie prés de la frontière belge pour un traitement anti-feu innovant par imprégnation à coeur, sans sels de bore ni produit néfaste pour la santé : cela garantit la durabilité de ce traitement, qui est aussi antifongique et antibactérien.

Ces flocons peuvent être utilisés en vrac pour isoler les combles, mais pour couvrir tous les besoins, il faut aussi fabriquer des isolants en rouleaux et en panneaux. Après avoir démarré cette fabrication en 2007 chez un sous-traitant dans le Maine-et-Loire, Le relais a décidé de construire, à deux pas de l'usine Minot, sa propre usine de production d'isolant.[...]

Responsable commercial de l'usine, Alexandre Obert explique les différentes étapes de fabrication : "La fibre est ouverte et brassée pour lui donner un maximum de volume. Puis elle est mélangée avec 15 % de polyester et transformée en nappes aux dimensions et à la densité voulues avant de passer dans un four à basse température afin que le polyester fonde et assure une bonne liaison à l'ensemble."

L'usine, d'une propreté exemplaire, emploie une vingtaine de personnes."


(Source image : pixabay.com)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...