lundi 20 avril 2015

Stratification des noyaux et graines : résultats

Cet hiver, j'avais mis à stratifier des noyaux de prune Reine Claude venant d'un vieil arbre malade ainsi que des graines de Tagasaste que j'avais achetées et de Mertensia maritima (plante à huître) que j'avais récoltées.

Ce procédé est utile pour les graines ou noyau ayant une coque dure. Il permet d'une part de ramollir l'enveloppe de la graine d'une part et d'autre part de sortir la graine de sa dormance en lui imposant une période de froid.

Pour cela j'ai pris des pots et une jardinière dans lesquels j'ai disposé un mélange de vieux terreau et de sable, j'ai disposé les graines et j'ai ajouté une couche de sable.

J'ai ensuite mis les pots et la jardinière au nord est, devant la maison, sans protection. Depuis quelques jours, comme le soleil du matin commence à réchauffer l'atmosphère, je les ai déplacés à l'ombre, au nord et je vais bientôt les transférer dans des godets.

Voilà ce que cela a donné :

- les noyaux de prune :



- les graines de Tagasaste :



- les graines de plante à Huître :




J'ai aussi essayé la stratification des noyaux de prune directement dans la terre et cela a  bien fonctionné aussi :



Attention, en ce qui concerne les noyaux, pour que ça fonctionne, il faut qu'ils soient frais et débarrassés de toute trace de fruit (pour éviter le pourrissement) lors de la plantation (en pot ou en pleine terre). De plus, avec des noyaux, vous obtenez souvent la variété sauvage qu'il faudra ensuite greffer et non la variété plantée (sauf dans certains cas comme certaines prunes et les pêches de vigne).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...