lundi 30 mars 2015

Le purin de consoude peut-il être comparé à un produit de traitement chimique : insecticide ou fongicide ?



Aujourd'hui, exceptionnellement, je vous propose un article écrit par Maxime Morvan, ingénieur agronome retraité, un des trois associés de la société B-actif :

"Je remercie Isabelle qui me permet de présenter à ses lecteurs notre livre blanc consacré à la consoude et de reprendre une discussion sur l’efficacité du purin de consoude.
Je suis Maxime du site B-actif et comme Isabelle je suis « fan de consoude ». La consoude est le légume préféré d’Isabelle, pour B-actif, aussi, c’est la plante que tout jardinier devrait avoir dans son jardin.


Le purin de consoude efficace ou pas ?




Suite à la publication de notre livre blanc, 2 journalistes, par ailleurs chauds partisans de la consoude, nous ont dit ne pas avoir suffisamment apporté d’éléments prouvant l’efficacité de la consoude.
Je ne suis pas de cet avis. C’était justement l’objet de notre livre, montrer que ça marche !

Nous cultivons la consoude depuis plus de 20 ans. Nous avons fait de très nombreux essais dans nos jardins, chez des amis…. Les résultats ont toujours été spectaculaires. Pour la culture des tomates et des courgettes nous avons obtenus des rendements supérieurs de plus de 50%. Mais c’est vrai que nous ne sommes pas complètement impartiaux, nous sommes accrocs à la consoude.  

Nos nombreux essais, conduits avec le maximum de rigueur, ne sont pas « scientifiques ». Nous avons donc voulu demander à une multitude de jardiniers de nous dire quels résultats ils obtenaient. Le verdict est clair : La quasi-totalité des producteurs de consoude font du purin et tous, sans exception disent que ce purin leur permet d’obtenir de meilleures récoltes.  Ici encore ce n’est pas une preuve irréfutable mais ce sont « 331» éléments  de preuves qui  s’ajoutent les uns aux autres.


Pourquoi le purin de consoude est-il un excellent fertilisant ?




La consoude n’est pas un engrais NPK.
Vous  allez trouver sur le net de très nombreux articles disant que la consoude est riche en potasse et en azote et que ces éléments en font un excellent engrais.
Je ne suis pas de cet avis. Il ne faut pas comparer la consoude à un engrais chimique. L’action de la consoude ne se réduit pas du tout à sa composition en NPK (azote, phosphore et potasse).
Les quantités d’azote, de phosphore et de potasse apportées par le purin de consoude sont insuffisantes pour apporter les résultats constatés par nous et par nos 331 témoins.

Imaginez, vous prenez 1 kg de feuilles vertes de consoude pour produire 10 litres de purin. Vous diluez ensuite ce purin 10 fois et de ce fait vous avez 100 litres de purin dilué fabriqué avec 1 kg de feuilles vertes.
Mais les feuilles de consoude sont très riches en eau (85 à 90% de son poids). De ce fait vous fabriquez 100 litres de purin dilué avec 120 à 150 grammes de feuilles de consoude séchées.
120 grammes de feuilles sèches ne peuvent apporter suffisamment de NPK !



Alors, pourquoi le purin de consoude est-il un excellent fertilisant ?




La consoude contient beaucoup d’autres éléments déterminants dans son action fertilisante.
Le constituant majeur, utile au jardin, c’est l’allantoïne. La consoude en est très riche. L’allantoïne est très connue dans l’industrie cosmétique. L’allantoïne favorise la multiplication cellulaire. Dans un jardin l’allantoïne contenue dans le purin de consoude favorise la floraison et donc la fructification. C’est la grande différence avec le purin d’ortie qui favorise la croissance. Ainsi ces 2 purins ont une action très complémentaire.

La consoude est riche en bore. Le bore est aussi un oligoélément qui favorise la floraison.
La consoude contient de la vitamine B12 qui favorise aussi la multiplication cellulaire.
Je considère que la complémentarité de 3 constituants (allantoïne, bore et vitamine B12) favorisant chacun la multiplication cellulaire explique l’action majeure du purin de consoude.
La consoude contient en plus de très nombreux oligoéléments, en particulier : cuivre, zinc, magnésium et manganèse, tous utiles pour réussir vos cultures.
La liste des composants utiles ne s’arrêtent pas là. La consoude contient de très nombreuses hormones et vitamines naturelles.

L’action combinée de tous ces constituants  favorisent la vie microbienne du sol. La consoude est beaucoup plus qu’un engrais chimique, la consoude est un catalyseur, un activateur, un favorisateur un bio-stimulant, …..



Le purin de consoude produit de traitement ?

Nous avons une opinion mitigée sur ce sujet. Autant pour nous le rôle fertilisant de la consoude en général et du purin de consoude en particulier sont PROUVES, autant l’action fongicide et insecticide reste à démontrer.
Comme nous l’avons dit dans le livre blanc, l’utilisation de la consoude fait que vos cultures sont en forme. De ce fait, elles résistent beaucoup mieux aux maladies qui se propagent dans le secteur.
Un récent article de Marc Menessier dans le Figaro « Parasitisme: faut-il jeter les purins de plantes aux orties ? » est, pour moi, trop caricatural !

En général j’aime beaucoup les articles de Marc, mais ici je pense qu’il a pris le problème à l’envers.
L’article annonce qu’aucune étude ne vient démontrer que les purins peuvent permettre de soigner les plantes. Je pense que la question était mal posée. L’objectif de tout agriculteur et de tout jardinier est d’avoir des plantes résistantes aux maladies et non d’utiliser quantités de produits chimiques pour éradiquer ces maladies.
Il faut développer la prévention !
Pour cultiver sans produits chimiques ou avec le minimum de produits chimiques, il faut travailler en amont : Dans ce domaine vous pouvez suivre tous les conseils d’Isabelle : biodiversité, permaculture….

L’utilisation du purin de consoude comme activateur vous permettra d’avoir des plantes moins vulnérables aux maladies, et ça c’est prouvé !

Marc a une formation d’agronome, comme moi. Il sait donc que la réussite est multifactorielle. Nous ne sommes plus à une époque où on produit, un peu n’importe comment, et qu’ensuite on corrige ses erreurs avec l’application de « tonnes » de produits chimiques." 


Pour aller plus loin...





Téléchargez gratuitement le livre blanc, en cliquant ici


(sources texte, images et photo : Maxime Morvan)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...