vendredi 30 janvier 2015

Comment lutter contre la fonte des semis





C’est bientôt le moment de commencer les premiers semis de l’année.

Mais, lorsque l’on sème en terrine ou godets, il arrive parfois que les plantules lèvent et disparaissent d’un seul coup. C’est ce qu’on appelle la fonte des semis. Ce phénomène peut aussi toucher les graines lors du tout démarrage de la germination, mais dans ce cas, le jardinier ne s’aperçoit de rien (puisque cela a lieu sous terre) et pense simplement que ses graines n’ont pas germé parce qu’elles n’étaient plus valables.


Pour éviter ce problème, voici quelques conseils de prévention :
  1. Désinfectez soigneusement votre matériel de semis (pots, godets, terrines, plantoir, pelle, etc.) avec de l’eau à 80° (minimum) ou avec de l’eau additionnée de javel.

  2. Utilisez un terreau stérile (vous pouvez le passer au four ou au micro-ondes).

  3. Préparez un mélange suffisamment drainant (terreau, sable, fibres de coco).

  4. Surveillez la température. Elle doit être suffisamment élevée pour que les graines lèvent rapidement, mais elle doit rester raisonnable (20 à 25 ° en général). Evitez également de semer dans un mélange très froid, il est préférable qu’il soit à température ambiante.

  5. Arrosez suffisamment, mais pas trop. Le terreau doit être légèrement humide au toucher.

  6. Surveillez l’aération. Elle doit être suffisante et l’air doit pouvoir bien circuler.

  7. Semez une seule graine par godet et dans les terrines évitez les semis trop denses.

  8. N’ajoutez pas de fertilisant (fuyez également les terreaux contenant de l’engrais).

  9. Surveillez la luminosité. Elle doit être suffisante pour permettre à vos plantules de se développer.

  10. Utilisez des produits naturels antifongiques. Vous pouvez saupoudrer la terre de poudre de charbon de bois. Vous pouvez également vaporiser vos pots avec :
  •  de la décoction de camomille (50 gr de fleurs séchées par litre d’eau, faire bouillir pendant 20 minutes et laisser reposer 24h avant de filtrer)
  •  de la macération d’ail (100 gr d’ail pilé finement, macéré au soleil pendant 24 h dans 1 litre d’eau, puis filtration)
  • du purin de prêle (même technique que pour faire du purin d’ortie)



Et, surtout n'oubliez pas de repiquer vos plants, dès qu’ils ont 2 vraies feuilles, dans des contenants plus grands.

En suivant, tout ou partie de ces  conseils et en surveillant régulièrement la pousse, vous obtiendrez des plants vigoureux qu’il ne vous restera plus qu’à transplanter au jardin, dès que des températures clémentes le permettront. 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...