lundi 17 novembre 2014

Vermicompostage, famille témoin partie 4 : quelques nouvelles



Voici quelques nouvelles de nos vers de compost (eisenia foetida) :

Une journaliste (Mme Lucie Lenfant) de Artois Comm Le Mag (le magazine de notre communauté de commune) est venue voir nos vers et a réalisé un article sur le sujet.

Le magazine est disponible gratuitement ici :
http://www.artoiscomm.fr/sites/default/files/publications/BDArtoisCommNov.pdf 
(l'article est en page 8, il y a juste une petite erreur sous la photo, ce n'est pas un kilo de déchets ménagers par semaine que nous jetons mais un kilo tous les 15 jours)

Nous avons installé un deuxième bac, de notre Worm Café, car le premier était plein. Les vers commencent à le coloniser. Mais ils redescendent souvent dans le premier bac et n'ont pas encore vraiment mangé la brique de coco.

Une couche de compost s'est déjà formé sur le dessus du premier bac et un peu de jus (thé de compost) a été récolté (environ 10 cl).

Pour le moment je n'ajoute que 200 à 300 gr de déchets par semaine, en y incluant du carton déchiqueté. Cette matière carbonée que les vers vont également manger va permettre de donner de la tenue au compost quand il sera utilisé. Sans cela, on se retrouverait vite avec une matière qui s’assèche rapidement et se transforme en poussière.

La natte en fibre de coco qui était sur le dessus et maintenait l'humidité s'est maintenant totalement décomposée et a été remplacé par un morceau de carton (mais des feuilles d'essuie-tout ou de papier journal peuvent aussi faire l'affaire).

Collemboles, cloportes et mille-pattes sont aussi présents dans le compost et aident à la dégradation et la transformation des déchets en "or noir".











Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...