vendredi 20 juin 2014

Ortie, prêle, consoude, 3 plantes indispensables en jardinage bio




Depuis trois jours, j'ai une grosse galère avec mon ordinateur et ce matin, je me faisais la réflexion suivante :  "c'est bien dommage que dans cette situation mes plantes fétiches ne peuvent pas me venir en aide !! Pas la moindre infusion ou décoction ou pas le moindre purin n'existe pour réparer mon PC et me permettre d'avoir à nouveau accès à mes au combien, précieuses données. Il faudrait inventer un ordinateur végétal !".

Mais arrêtons les divagations et revenons à ces 3 plantes indispensables à tout bon jardinier. Evidemment ce ne sont pas les seules, mais ce sont celles que j'utilise le plus.


L'ortie :

Attention à ne pas confondre l'ortie avec le lamier blanc (il ne pique pas et sa tige à une forme carré, de plus ses feuilles se font face 2 par deux.)
Elle est riche en azote et en oligo-éléments. C'est un super activateur de croissance mais aussi de compost. Elle est utilisée comme engrais fertilisant mais également comme répulsif contre les pucerons et la mouche de la carotte.
Après s'être occupée des plantes, l'ortie s'occupe aussi du jardinier. En infusion, elle améliore les problèmes d'arthrose et elle est excellente dans de nombreux plats (omelettes, soupes, cakes, tartes, quiches, gratins, sauces, smoothies, etc...)


La prêle :

Peut être la connaissez-vous mieux sous le nom de queue de rat ou queue de renard. Elle est riche en silice et est utilisée comme fongicide. Par exemple, (pour un arrosoir de 10 litres), diluée à 10 % et accompagnée de bicarbonate (1gr par litre) et d'un peu de produit vaisselle (pour faire tenir la préparation sur les feuilles), elle a une action curative lorsque le mildiou commence à apparaître. C'est aussi un insecticide utilisé contre les acariens, les pucerons et le vers du poireau.
Sa richesse en silice a aussi une action bénéfique sur l'arthrose du jardinier, qui peut également utiliser les tiges en remplacement d'un tampon à récurer pour faire sa vaisselle.


La consoude :

Appelée également oreille d'âne, cette 3éme plante est riche en  potasse. Elle est utilisée comme fertilisant et comme activateur de compost. Son avantage c'est qu'on peut s'en servir en purin ou décoction mais aussi directement en mulching. D'ailleurs quand je paille mes pommes de terre, je l'utilise en paillage.
Quant au jardinier, il l'apprécie également en onguent pour les mains ou en cuisine.



4 commentaires:

  1. Trois incontournables du potager ! J'ai testé les orties en décoction, j'aimerais bien trouver de la consoude aussi.. :)

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour,

    On trouve de la consoude près des fossés en général. S'il y en a beaucoup, vous pouvez en prélever un petit pied (sans piller la ressource bien entendu !) et le transplanter dans votre jardin. Elle se multipliera facilement.

    Amicalement,
    Isa

    RépondreSupprimer
  3. l'ortie et la consoude j'en ais à foison dans mon petit potager mais la prêle je la trouve où ?

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour,

    Moi j'en ai toujours eu dans mon terrain. En général on la trouve sur des terres argileuses mais parfois aussi en forêt, dans les champs, plutôt dans des lieux humides.

    Amicalement,
    Isa

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...