mercredi 6 novembre 2013

Les liens entre environnement et santé : conférence d'André Cicolella

Toxique planète André Cicolella


Le 4 novembre, j'ai assisté à une très intéressante conférence d'André Cicolella (chercheur en santé environnementale, spécialiste de l'évaluation des risques sanitaires)

La salle était pleine à craquer.

Je vous propose de consulter les quelques notes que j'ai prises durant cette soirée :


Nouveaux cas de Maladies chroniques dans le Nord-Pas-de-Calais

  • AVC : + 51 %
  • diabète : + 52 %
  • cancer : + 24 %
  • hypertension + 148 % (soit 9802 personnes)
  • Parkinson : + 62 %

Il faut savoir que 23,6 millions de personnes en France ont des maladies chroniques.

L’espérance de vie augmente peut-être mais l'espérance de vie en bonne santé diminue. Elle est de 63,5 ans pour les femmes et 61,9 ans pour les hommes.

Prévision concernant l'augmentation des maladies chroniques dans le monde, en 2015 : + 70 %

En France, 1 français sur 2 a des problèmes de surpoids.

Plus le PIB d'un pays est important, plus le taux de cancer est élevé !
Le cancer du sein est la première cause de cancer féminin pour 90 % de la population mondiale.

Le risque de cancer, en France est de 1 homme sur 2 et de 2 femmes sur 5. Ce qui représente 1000 nouveaux cas par jour.

2 cancers sur 3 sont liés à l'environnement. 

74 % des cancers du sein sont liés à l'environnement.
Béthune est la ville de France la plus touchée par le cancer du sein.
La France est les 3éme pays du monde en nombre de cancers du sein (Belgique 1er, Danemark 2éme)

La France est le 1er pays au monde en nombre de cancers de la prostate.

Les scientifiques ont remarqué une croissance de l'asthme et des allergies au niveau mondial. L'autisme augment de 17 % par an, dans le monde.

Une seule bonne nouvelle, les cancers liés à l'alcool diminuent : - 50 % chez l'homme et - 11 % chez la femme. C'est la preuve qu'avec une politique de santé cohérente, on peut inverser les tendances.

Une boisson light bue par jour par une femme enceinte c'est 27 % de plus de risque d'avoir une naissance prématurée et 25 % de plus de risque de diabète.

Lorsqu'on analyse le sang du cordon ombilical, on y retrouve 300 substances toxiques.

Au niveau des perturbateurs endocriniens, il faut changer de paradigme. Jusqu'à maintenant on pensait que c'était la dose qui faisait le poison.
Or les chercheurs ont découvert que :
  1. la période fait le poison (les enfants sont plus sensibles)
  2. une faible dose a plus d'effet que des fortes doses
  3. il y a un effet cocktail (mélange de plusieurs substances)
  4. le temps de latence entre l'exposition et les effets est parfois très important
  5. il y a un effet transgénérationnel (les effets peuvent de répercuter sur 3 générations, c'est-à-dire que par exemple si une femme a été exposée, ses enfants et petits-enfants auront aussi des répercutions sur leur santé)

Actuellement, 870 perturbateurs endocriniens ont été répertoriés.

Concernant le Bisphénol A, la majeure partie de la population mondiale est imprégnée soit :
  • 93 % aux USA
  • 91 % au Canada
  • 94,6 % en Asie
  • 96 % en France


Après tous ces chiffres alarmants, vous vous demandez peut-être ce que vous pouvez faire ?
Et bien, vous pouvez déjà :

Pour aller plus loin...



(source image : couverture du livre)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...