lundi 24 septembre 2012

Mon légume préféré : la Consoude




Cet article est co-écrit avec Katy du blog « Les Gourmandes Astucieuses », dans le cadre d’un carnaval d’articles organisé par le blog jardin de Jenny. Jenny souhaite recueillir l’avis d’un maximum de personnes sur leur plante, légume ou fleur fétiche ou sur leur recette de cuisine préférée. Lorsque les articles des internautes auront tous été rédigés vous pourrez  retrouver un résumé  sur le blog de jenny (avec un lien vers l’article).


Eh oui, je considère la Consoude comme un légume à part entière. Pour moi, ce n’est pas une mauvaise herbe.

Pourquoi j’aime la Consoude ?

C’est difficile à dire…
Dans la Consoude tout me plaît.

D’abord, c’est une plante magnifique. Elle peut être majestueuse avec ses grandes feuilles et ses petites fleurs en grappe blanches ou violettes. Dans un jardin, elle donne du relief. Le regard ne peut être attiré que par cette plante.

Ensuite, et ce qui est le plus important pour moi, elle a très bon goût. On l’appelle aussi « la sole végétale », ce qui vous donne une idée assez précise de son goût. Je la cuisine assez régulièrement, aussi bien les jeunes pousses que les grandes feuilles.

Enfin, on peut la cultiver très facilement. Pas la peine d’aller dans les chemins, près des fossés, qui est son habitat préféré. Moi, j’ai recueilli quelques pousses et je les ai implantées et adoptées dans mon jardin. Depuis, la famille n’a fait que s’agrandir.

Carte d’identité de la Consoude

La Consoude est une plante vivace qui se multiplie rapidement. Elle a de grandes feuilles vertes ressemblant à des oreilles d’âne. D’où son surnom « oreille d’âne ».

Les feuilles ont la particularité d’être poilues, assez rêches. On dirait du velcro. D’où son autre petit nom « langue de vache ».

Elle pousse dans des endroits humides, près des fossés. Mais, elle s’est bien adaptée chez moi. Il faut dire que j’habite le Nord de la France, une région pas très sèche.

La Consoude est un trésor au point de vue nutritionnel. Elle est riche en protéines, en vitamines, en minéraux, en chlorophylle et en calcium.

La Consoude, côté cuisine

Le côté velcro des feuilles peut rebuter. Mais, en prenant les petites feuilles et en cuisant ou blanchissant les grandes feuilles, ce petit défaut disparaît. D’ailleurs, cette particularité est très pratique quand j’utilise les feuilles pour faire des farcis ou des nems. La farce est emprisonnée immédiatement.

On l’utilise souvent pour faire des beignets de Consoude.

Personnellement, je l’utilise dans diverses préparations : dans des tartes salées, dans des smoothies verts, dans des salades, dans des gratins, dans des sauces pour pâtes, dans des soupes au miso, etc.

Je la découpe en fines lanières ou en morceaux et je l’incorpore, tout simplement, dans mes plats, comme je ferais avec une salade ou des épinards. Je prends bien soin d’ôter la grosse côte centrale qui est dure.

La Consoude apporte à mes plats un petit goût de poisson très agréable.

Même ses fleurs sont comestibles et elles décorent joliment les plats.

La Consoude, côté jardin

La Consoude s’utilise pour faire un excellent purin. Il sert d’engrais et d’insecticide. Il se fabrique comme le purin d’orties, par macération. Il faut l’utiliser dilué.

La Consoude est aussi un accélérateur de compost. Quelques feuilles de temps en temps et le compost mûrira plus vite.

La Consoude, côté santé

En usage externe (sous forme de crème, d’onguent ou de lotion), c’est un anti-inflammatoire.
Elle est efficace pour soulager les entorses, les ecchymoses, les douleurs musculaires ou articulaires.

Elle facilite aussi la cicatrisation. Le mot « consoude » signifie « souder avec » en latin.

Elle soulage également les hémorroïdes.

C’est aussi un bon laxatif.


La Consoude est donc un légume indispensable dans le jardin, dans l’assiette et dans la « pharmacie ».

Certains préconisent de limiter sa consommation de Consoude. Elle serait néfaste au foie, en grande quantité. Je me suis renseignée auprès d’un naturopathe. Lui, n’est pas d’accord. En fait, dans le doute, j’évite de manger des kilos de Consoude tous les jours !

12 commentaires:

  1. Bonjour Isabelle,
    Merci beaucoup de participer à mon carnaval d'articles et félicitations pour avoir choisi la consoude qui est une de mes plantes préférées et la plante fétiche de mon mari Oliver un des fondateurs du site consacré à la consoude : http://www.b-actif.fr/
    Tu as fait le tour des utilisations possibles. Je rajouterai l'alimentation des animaux en particulier des poules qui donneront des oeufs plus jaunes grâce à la xanthophylle contenue dans la consoude.
    Dans mon jardin je n'ai que de la consoude bocking 14 car je veux que la consoude reste là ou je l'ai planté. B-actif reçoit de très nombreux appels à l'aide de jardiniers envahis par la consoude.
    Moi je réalise régulièrement des pommades de consoude pour soigner les petits bobos; voir : http://www.le-jardin-de-jenny.fr/fabrication-dune-pommade-de-feuilles-de-consoude.html
    Encore merci pour ton excellent article et pour ta participation.
    Merci aussi à ton "assistante" Katy qui pourrait d'ailleurs, peut être, écrire un article spécifique sur une recette à la consoude.
    Encore merci,
    Jenny

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour,
    Merci Jenny pour ton commentaire plein d'infos très intéressantes. Je donne de la consoude à mes poules parce qu'elle contient beaucoup de protéines mais je ne savais pas que cela donnait des oeufs plus jaunes.
    Et je vais de ce pas voir ton article sur la pommade aux feuilles de consoude, car même si je connais son effet cicatrisant, je ne connaissais pas pour les petits bobos (comme je tombe souvent, ça va me servir) et je n'avais pas de recette. Merci beaucoup.
    Pour le moment, le fait qu'elle soit envahissante ne me dérange pas, au contraire. Entre ce que je mange, ce que je donne aux poules, ce que j'utilise en purin et ce que j'utilise en accélérateur de compost, je n'en ai jamais assez ! En plus maintenant je vais essayer de faire la pommade alors...

    Amicalement,
    Isabelle

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour,
    Il est aussi possible de voir l'utilisation de la consoude en cas de problèmes de foulure ou entorse de Phil habitant l’Ardèche ici : http://www.la-consoude-au-jardin.fr/la-consoude-utilisee-pour-le-traitement-des-entorses-ou-foulures.html
    Pour notre part nous avons aussi utilisé la consoude dans la famille pour traiter une fracture de mon frère. Un mois plus tard le médecin radiologue ne comprenait pas une "guérison" aussi rapide.
    En Bretagne on trouve de nombreux anciens agriculteurs qui avaient un pied de consoude dans leur jardin pour se soigner ou pour soigner leurs animaux.
    Nous avons aussi fabriqué un extrait pur de consoude qui soigne l'acné à une vitesse incroyable et qui fait disparaître les aphtes de la bouche. Mais là c'est une autre histoire. En France il faut une AMM coûtant des millions d'euros pour commercialiser ce type de produit (que mon mari vend par contre en Russie)
    Amicalement,
    Jenny

    RépondreSupprimer
  4. Bonsoir,

    Merci beaucoup pour l'info sur les foulures. Oui en France c'est compliqué. Moi je me soigne qu'avec des plantes mais je n'en parle pas sur le blog ou alors je cite des ouvrages ou je mets au conditionnel pour éviter les problèmes avec l'ordre des médecins.
    Amicalement,
    Isabelle

    RépondreSupprimer
  5. Bravo Isabelle pour cet article! Tu nous donne envie de venir dîner chez toi ;-) !
    Pour ce qui est de son acclimatation dans le jardin, même dans le sud ouest, ça se fait assez bien, il faut juste arroser régulièrement la première année, ensuite, une fois implantée, il n'y a plus qu'à la regarder pousser!

    RépondreSupprimer
  6. Bonsoir,

    Merci Gilles ! Pour dîner, malheureusement il faudra t'inscrire sur la très très longue liste d'attente.haahaha
    Depuis mon passage sur M6, c'est dingue le nombre d'amis qui d'un seul coup veulent goûter à notre cuisine aux herbes sauvages (alors qu'avant ils faisaient la grimace si on en parlait)! ;-)))

    Comme je suis dans le Nord, je n'ai pas à beaucoup arroser la consoude au départ (juste les 2 premiers jours)après je n'arrose plus. Le temps s'en charge hélas !

    Amicalement,
    Isabelle

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour
    J'ai lu qu'il était recommander aussi de prendre de la consoude quand un a une anémie en vitamines B12 :-)
    C'est possible avoir la recette des beignets de consoude ?
    Merci beaucoup pour votre article.

    RépondreSupprimer
  8. Bonjour
    J'ai lu qu'il était recommander aussi de prendre de la consoude quand un a une anémie en vitamines B12 :-)
    C'est possible avoir la recette des beignets de consoude ?
    Merci beaucoup pour votre article.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,

      Perso je ne la mange pas en beignets car c'est trop gras, je l'ai juste cité car elle est souvent utilisée ainsi. Il suffit de tremper les feuilles dans de la pâte à beignets classique et de les faire frire.
      Je préfère la manger en salade, en roulés (les grandes feuilles sont très pratiques), ou cuite avec d'autres légumes.
      Amicalement,
      Isa

      Supprimer
  9. Réponses
    1. Re-bonjour,

      Je ne la trouve pas amère du tout. Peut-être êtes vous tombées sur des feuilles trop vieilles. Essayez les jeunes feuilles pour vous habituer.
      Amicalement,
      Isa

      Supprimer
  10. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...