mardi 6 mars 2012

Si les abattoirs avaient des vitres....

"Si les abattoirs avaient des vitres, tout le monde deviendrait végétarien ! ", Paul McCartney


Voici une vidéo qui vous permettra de vous faire votre propre opinion....







Vous aimeriez tester la cuisine végétarienne, mais vous ne savez pas par quoi commencer ? 
Alors cliquez ici pour découvrir 37 recettes végétariennes simples pour vous régaler ainsi que le b.a.ba de la cuisine végétarienne.



11 commentaires:

  1. mère d'éleveur7 mars 2012 à 09:59

    Vous n'avez pas dû voir un abattoir français.
    Il ne faudrait pas tout confondre.
    Vous trouvez que les éleveurs n'ont pas assez de problèmes comme ça.
    Vous pouvez très bien être végétarienne, sans démolir tout le travail des éleveurs allaitants qui aiment leurs animaux et font tout pour qu'ils soient dans de très bonnes conditions.

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour,

    Je ne me bats pas contre les petits éleveurs (surtout s'ils élèvent en bio), qui connaissent chaque bête et leurs donnent même des "petits noms", mais contre les "usines à élevage" et contre les conditions de transport et d'abattage.

    Bien Cordialement,
    Brunet

    RépondreSupprimer
  3. mère d'éleveur8 mars 2012 à 09:10

    Seuls, les élevages laitiers peuvent être industrialisés, mais vous ne mangez pas la viande qui est transformée, car trop dure pour être vendue ainsi.
    Les élevages de vaches allaitants sont des élevages de taille petite : 50 à 80 mères par exploitant. Ils connaissent toutes leurs vaches avec leurs ascendants et descendants, leurs caractéristiques de toute sortes : sensibilité aux maladies, calme ou agressive avec leurs congénères, etc...
    En général, les abattoirs français sont aux normes pour le "confort" des animaux, et en aucun cas, comme vous nous le montrez. Il s'agit d'un abattoir étranger.
    Lorsque les animaux sont stressés lors du transport ou de l'abattage tel que vous le montrez, la viande est immangeable.
    Il ne faut pas faire d'amalgame avec ce qui se passe en France. Essayez de demander à voir un abattoir en France, il doit bien y en avoir un, pas loin de chez vous, et vous nous direz si c'est comme dans votre vidéo.
    Cordialement

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour,

    Ce n'est pas parce que les transports et abattoirs sont "aux normes", qu'ils sont bons pour les animaux. On n'est pas au pays des bisounours. Il faut se méfier des "normes". C'est exactement la même réponse que l'on nous fait lorsqu'on parle de pesticides sur les fruits et légumes, on nous répond "ça ne dépasse pas les normes". Demandez aux agriculteurs gravement malades après avoir utilisés des pesticides "aux normes", ce qu'ils en pensent !

    Et qu'on ne vienne pas me dire qu'un transport durant de nombreuses heures est confortable. Déjà pour un humain, dans un avion ou un bus, un transport de plusieurs heures est inconfortable, et pourtant nous on est assis confortablement et avec un peu de place. Quant à ceux qui prennent le métro aux heures de pointe (ce que nous avons de plus ressemblant à un transport d'animaux), demandez-leur s'ils ne sont pas stressés et s'ils supporteraient cela de nombreuses heures.
    Pour plus d'infos, consultez ce lien http://www.clicanimaux.com/catalog/causes.php?asso=493&id=16929077

    Je vous recommande également la lecture de l'article http://ecolo-bio-nature.blogspot.com/2011/12/une-meilleure-facon-de-tuer-le-boeuf.html qui reprend un article de courrier international parlant d'un éleveur allemand qui a décidé de tuer ses bêtes sur place. Cet éleveur dit :" L’abattage sur place, dans les champs, génère moins de stress et la viande est de meilleure qualité”.

    Cordialement,
    Brunet

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour, je n'ai pas pu aller jusqu'au bout de la vidéo, c'est insupportable, rien ne peut excuser cette manière de traiter les animaux. Je l'avais déjà vu dans "Nos enfants nous accuseront" et/ou "Solutions locales pour un désordre global". Il n'y a pas qu'à l'étranger que ça se passe comme ça. Et même si c'était le cas, il faut le dénoncer, il faut aller dans le sens d'un changement.
    Je suis bio, mais pas végétarienne. Mon fournisseur s'approvisionne sur 3 départements contigus, il vient de l'agriculture et à fait des études en élevage. Il n'a pas pu se résoudre à utiliser ce qu'il avait appris, tant les méthodes ne lui correspondaient pas. Et ce qu'il a appris en France est ce que nous voyons sur la vidéo. Il connait bien ce monde là et me parlait il y a très peu de temps de l'élevage des poulets et de l'élevage des lapins, dans des cages en aluminium, sans paille bien sûr, avec une rigole remplie de granulés juste devant le museau, pas de possibilité de bouger tant ils sont serrés, soumis au froid glacial de l'hiver des terres froides qui existent dans les environs de mon lieu d'habitat.
    Seul les élevages en ferme biologique peuvent offrir un lieu naturel et des conditions naturelles à leurs animaux, et même si je suis certaine de ces conditions, je peux de moins en moins manger de la viande, car nous mangeons la souffrance de ces animaux, même si c'est seulement celle de la mise à mort.
    Les animaux sont devenus des objets auxquels on ne prête pas attention, on oublie qu'ils sont des êtres vivants. Un jour nous serons tous punis pour cela et toute cette cruauté.
    Même si je préférais les Rolling Stones ! je suis d'accord avec le discours de Paul McCartney.
    Bonne journée, cordialement

    RépondreSupprimer
  6. J'aimais la viande, mais je suis devenue végétarienne exactement à cause de ce qui est montré dans cette vidéo, après avoir pendant un temps fortement diminué ma consommation et privilégié la viande bio/locale. Le végétarisme est un choix très personnel, n'empêche que tout un chacun a le devoir de diminuer sa consommation de viande et de rejeter celle qui est issue des élevages industriels comme ceux montrés ici. La vidéo montre des élevages et abattoirs apparemment aux Etats-Unis, mais c'est pareil en France, en Belgique, etc...

    RépondreSupprimer
  7. En effet nous ne sommes pas au pays des bisounours et les pratiques des rares éleveurs qui ont un lien avec les animaux n'est presque pas comparable si ce n'est le transport et l'abattage. Pratiques qui sont assez inhumaines en soi ( parce-que non nécessaire pour notre survie) que pour être abolies. Si nous nous disons plus intelligent que les animaux alors comportons de façon plus intelligente.

    Je voudrais ensuite citer Plutarque: D'abord, on mangea un animal sauvage et malfaisant, ensuite un oiseau ou un poisson pris dans des filets. Quand on eut gouté de la chair des animaux, on en vint insensiblement, par des essais répétés, jusqu'à manger le bœuf qui partage nos travaux, la brebis dont la toison nous couvre, et le coq qui fait sentinelle dans nos maisons. Ainsi cette insatiable cupidité s'étant peu à peu fortifie, on a été jusqu'à égorger les hommes, à les massacrer et à leur faire des guerres cruelles. La conformation du corps humain ne ressemble à celle d'aucun des animaux carnivores. L'homme n'a ni un bec crochu ni des griffes ou des serres, ni des dents tranchantes ; son estomac n'est pas asses fort ni ses viscères asses chauds pour digérer et assimiler une nourriture aussi pesante que la chair des animaux. Au contraire, la nature en nous donnant des dents unies, une bouche étroite, une langue molle et des viscères trop faibles pour la digestion, interdit la consommation de viande. Mais si vous vous obstinez, continue Plutarque, à soutenir que la nature vous a faits pour manger la chair des animaux, égorgez-les donc vous-mêmes, de vos propres mains, sans outils, comme les loups, les ours et les lions, et manger la chair toute crue. Personne ne mange la chair, même morte, telle quelle. Il faut à l'homme transformer la chair par le feu, la faire bouillir ou rôtir, la dénaturer enfin par des assaisonnements et des drogues qui ôtent l'horreur du meurtre, afin que le goût, trompé par ces déguisements, une si étrange nourriture.

    RépondreSupprimer
  8. à cela je voudrais ajouter une image qui montre le pourcentage de viande halal en France , qui est incroyablement élevé:

    40 % des bovins, 58% des ovins, 26% des veaux, 22% des caprins

    à ce jour la proposition de limiter les transports de longue durée à 8heures n'a pas reçue asses de signatures de la part des membres du Parlement Européen, il manque 74 voix., et il reste jusqu'au 15 mars. Comme quoi l'animal est bien loin , quelle honte pour l"'humanité"

    RépondreSupprimer
  9. Si les hommes étaient TOUS végétariens plus personne ne crèverai de faim!!!!!!!
    Delphine

    RépondreSupprimer
  10. Non seulement je suis résolument absolument végétarien, mais je demande pardon chaque jour pour l'infâme barbarie des hommes à qui fut confié un éden peuplé de doux et magnifiques compagnons; en réponse à la sollicitude de la Terre et du ciel, ces barbares mangent après les avoir rendu malades et les avoir torturés leur meilleurs amis, voire frères animaux. Que cela se sache : rien ne sera oublié, nulle excuse ne pourra prévaloir

    RépondreSupprimer
  11. "En général, les abattoirs français sont aux normes pour le "confort" des animaux" Ah bon, dernière nouvelle, vous avez vu ça où, moi jamais vu, dans toute leur globalité, les conditions d'élevage, de transport et d'abattage EN FRANCE sont ignobles, quelque soit l'animal, le cochon étant le plus mal lotit, si vous appeler confort, la surface augmentée pour les poules d'élevage (égale à 2 tickets de métro), ou toute les bêtes qui vivent enfermées sans jamais ne connaître la verdure, allongés dans leur excréments et gavés d'antibio, oies, poules, cochons, vache (très mal lotie ces vaches laitières) et j'en passe, pourquoi les abattoirs refusent quasi systématiquement EN FRANCE qu'ils soit filmés, pourquoi ne veut t on pas montrer cette cruauté, cette barbarie, pourquoi nous dit on, à peine né que le calcium n'existent que dans le lait, ou que les protéines ne se tiennent que dans la viande, pourquoi continuer à abattre autant d'animaux puisque la moitié finissent dans vos poubelles, soyons réaliste, ouvrons les yeux, l'animal est sous estimé, au même titre qu'un enfant, qui n'a pas encore toutes les connaissances, et qui est donc "faible" intellectuellement, nous nous considérons alors comme supérieurs et nous donnons donc la permission de s'octroyer la vie d'un être vivant, triste monde, triste esprit, si nous faisions juste un geste, pour les animaux, pour la planète et pour notre santé, en réduisant, simplement en réduisant notre consommation "animale", alors, le monde changera, je rajouterais que les importations et exportations en tout genre devraient cessées la France ne s'en porterait que mieux, Virginie

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...