vendredi 9 mars 2012

Avez-vous des déchets radioactifs chez vous ?


Je reprends ici, un article de mon site Katisa Editions publié il y a quelques jours :



Avez-vous des déchets radioactifs chez vous ?



« Déchets radioactifs », ça fait peur, n’est-ce pas ? Pourtant, il est tout à fait probable que vous en possédiez chez vous, sans même le savoir. La radioactivité provient d’objets anciens, fabriqués à partir des années 20 jusqu’aux années 60, années durant lesquelles le radium était considéré comme bienfaisant. Comment reconnaître ces objets ? Comment s’en protéger ? Comment s’en débarrasser ? C’est ce que nous allons voir…


Avez-vous des déchets radioactifs chez vous ?
(source image clipart Microsoft)

Si vous êtes collectionneurs, brocanteurs ou si vous habitez dans une maison où ont vécu des médecins ou des pharmaciens, il est tout à fait possible que vous possédiez des objets radioactifs. 

Comment reconnaître les objets radioactifs ?

Selon l’Andra (Agence Nationale pour la Gestion des Déchets Radioactifs), il est assez facile de reconnaître les objets radioactifs. 
 
  • Ils sont munis du trèfle radioactif.
  • Leur nom ou leur marque contient les mots « radium » ou « uranium ».
  • Ils brillent la nuit sans avoir été exposés à la lumière pendant au moins 2 jours.
  • Ils sont conditionnés dans du béton ou du plomb.

Quelques exemples ?

Des éléments radioactifs ont été insérés dans des produits de beauté « irradiants » (ex. : rouge à lèvres « Tho-Radia »), des pommades pour les yeux (ex. : pommade ophtalmique « Radio-Bleu »), de l’eau « radioactive » (les fontaines au radium souvent très belles), des objets au radium à usage médical (aiguilles, tubes, compresses…), des appâts (ex. : « la Radia »), etc. 
  
Certaines personnes, comme les géologues ou les laboratoires de lycée, collectionnent les pierres radioactives, souvent très jolies, comme l’autunite, la pechblende ou la monazite. 
  
Dans les greniers de certains lycées ou laboratoires, des sels naturels radioactifs peuvent être encore entreposés. Ils servaient lors des travaux pratiques. 
  
L’horlogerie a beaucoup utilisé des éléments radioactifs pour les aiguilles, les cadrans, les boussoles afin qu’ils s’éclairent durant la nuit.  

Comment vous en protéger ?

Généralement, les doses de radioactivité de ces objets sont de faible importance. 
  
Toutefois, à force de les toucher ou de les manipuler, ils peuvent s’avérer dangereux. La radioactivité, même à faible dose, finit par provoquer des dégâts au fil du temps.  
  
Evitez de les sortir de leur boîtier de protection, les rayonnements sont toujours possibles. Si vous posséder un réveil ou une montre ancienne luminescents, veillez à ce que le verre de protection ne soit pas cassé et laisse échapper la radioactivité. 
  
Si vous devez absolument les manipuler, munissez-vous de gants épais. 
  
Dans tous les cas, évitez de vous mettre constamment à côté de ces éléments radioactifs.  

Comment vous en débarrasser ?

Si vous avez des doutes sur certains objets que vous avez trouvés ou achetés, évitez de les manipuler, enfermez-les dans un plastique avec des gants épais. Surtout, ne les jetez pas à la poubelle. 
  
Puis, faites appel à l’Andra ou à l’Irsn (Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire). Ils vous indiqueront comment procéder. 
  
L’enlèvement et le traitement sont gratuits, dans la très grande majorité des cas. 

Pour aller plus loin…

1 commentaire:

  1. Il y a une cinquantaine d'années, j'avais gagné à un concours de "devoirs de vacances" (1er prix !) un magnifique poupon qui éclairait la nuit. J'étais très déçue car ma mère me l'avait retiré car elle disait (donc avec raison, et je l'en remercie) qu'il était dangereux.
    Grâce à vous, j'en connais la cause.
    Merci de nous prévenir.

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...