samedi 17 décembre 2011

« Ecolo ! » Insulte suprême en 2011


(Image Microsoft Office clipart)


Etre écolo est devenu une honte en 2011. Même les personnes qui se préoccupent de l’Environnement précisent toujours : « Mais attention, je ne suis pas écolo ! » Pourquoi est-il devenu si honteux d’être écolo en 2011 ? Qu’y a-t-il de mal à être écolo aujourd’hui ?

« Attention, je ne suis pas écolo ! »

Voilà ce que j’ai entendu de la bouche d’individus, plus ou moins connus :

- « Je ne suis pas écolo ! Mais je préserve l’environnement, je suis végétarien, je mange bio »
- « Moi, je fais de l’écologie mais de l’écologie politique. Pas seulement l’environnement… »
- « Je ne suis pas écolo. Mais, je tris, j’apprends à mes enfants à préserver la planète ! »

Depuis quelques temps, à chaque fois que certaines personnes se préoccupent de l’environnement et de la Planète, elles se précipitent pour dire qu’elles ne sont pas écolos. C’est presque devenu une honte.

Pourquoi est-il devenu honteux d’être écolo ?

- J’imagine bien qu’elles ne veulent surtout pas être assimilées à Europe Ecologie-Les Verts.
Mais, l’écologie se résume-t-elle à ce Parti ?
- Ces personnes ont certainement en tête ces écolos babas-cool ou ces bobos. Et, on peut comprendre qu’elles ne veuillent pas être assimilées à ces individus, même si, à mon avis, il vaut mieux être écolo bobo ou baba que rien du tout ! Mais, cela n’engage que moi…
- Ces personnes ont parfaitement compris que « écolo » est devenu un terme péjoratif et elles n’ont pas envie que l’on se moque d’elles.
Bientôt, on va devoir organiser des réunions du type « Alcooliques Anonymes », où l’on devra se repentir d’être écolo !

Qu’y a-t-il de mal à être écolo aujourd’hui ?

Attention, préparez-vous à une révélation extraordinaire. Asseyez-vous, cela vaut mieux, vous risqueriez de tomber de votre chaise…
Allez, vous êtes prêt, je me lance : « Je suis écolo ! »
Ouf, ça soulage, ça fait du bien de le dire.

Eh oui, j’avoue, je suis écolo !
Et mieux, je suis végétarienne, je mange bio, je cultive sans engrais et pesticides mon potager et mon verger, je cuisine moi-même, je fais des conserves, j’essaie de consommer de manière juste et suffisante. Attendez, ce n’est pas fini, j’avoue également trier mes déchets, faire du compost, récupérer l’eau de pluie, et bien d’autres choses encore, moins avouable comme parfois faire pipi dans la sciure. Pire, non seulement je l’avoue mais je le revendique : je suis écolo depuis longtemps !

Alors là, ceux qui vont lire ces quelques lignes auront tout le loisir de me critiquer et de m’insulter, en me traitant d’écolo, voire d’extra-terrestre !
Mêmes certains qui se préoccupent de la Planète seront du même avis. Ils admettent volontiers qu’ils sont, eux-mêmes écolos, mais ils ajoutent immédiatement après : « mais attention, je ne suis pas végétarien, je ne mange pas forcément bio ».

Quelle est ma définition de l’écologie ?

Pour moi, être écolo, c’est tout simplement, essayer du mieux possible de préserver la Nature, donc, par extension, les animaux et l’Homme.
Par conséquent, cela implique d’effectuer le moins possible d’actions qui peuvent nuire à la Planète. C’est trier mes déchets, faire du compost, prendre le moins possible la voiture, manger bio, cultiver mon jardin et être végétarien.

Je pense que mes actes sont en totale adéquation avec mes pensées.
Je suis écolo, j’essaie d’avoir un comportement le plus écologique possible. Voilà, c’est tout.

Il n’y a donc rien de honteux à être écolo.
De la même façon, il n’y a rien de honteux à ne pas être écolo. C’est simplement dommage…

Si tous les écolos de la Planète n’avaient plus honte d’être écolos, peut-être que les choses avanceraient plus vite !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...