jeudi 15 septembre 2011

TRY ou comment protéger la biodiversité



Aujourd’hui, je vais vous parler de TRY, qui est la plus grande base de données du monde sur les caractéristiques ou les traits fonctionnels des plantes.

TRY a demandé 4 ans de travail. Il est le résultat de la compilation de 93 bases de données, comprenant 3 millions de données concernant 69 000 des 300 000 espèces de plantes existantes.

TRY est le fruit d’une collaboration internationale entre 106 laboratoires de recherche, dont le CNRS français.





TRY classe les plantes en 52 groupes

Dorénavant, les traits fonctionnels des plantes sont classés en 52 groupes.
Sont pris en compte : la hauteur et la longévité de la plante, la taille de la graine, le contenu en azote de la feuille ou la porosité du bois.





TRY donne une autre vision des plantes

Pour protéger la biodiversité, il faut connaître plus précisément les plantes.

Jusqu’à maintenant, les plantes étaient classées en grands types, comme par exemple, les arbres à feuilles caduques et les arbres à feuilles persistantes. Mais, les chercheurs se sont rendu compte que ce classement n’était pas assez précis. Au sein de chaque type, les caractéristiques des plantes varient considérablement, en fonction du terrain ou du climat.

Selon le milieu où elles poussent, elles mettent en œuvre des moyens différents pour atteindre la lumière, l’eau et les éléments nutritifs du sol. Elles devront, par exemple, grandir davantage si elles poussent en forêts tropicales ou avoir de plus grandes racines si elles poussent dans un sol pauvre. 

Et, si elles viennent à disparaître, cela aura une influence sur la chaîne alimentaire. Les animaux ne pourront plus s’en nourrir.

Et, si elles viennent à se raréfier, l’environnement et le climat seront perturbés. Les échanges entre le sol et l’atmosphère effectués par les plantes, seront troublés.




TRY révolutionne la biodiversité mondiale

TRY sert surtout à connaître et à protéger la biodiversité.

TRY permet :

  • de déterminer l’influence des végétaux sur les cycles de l’eau et du carbone
  • d’avoir une vue plus précise et plus réelle de la biodiversité mondiale
  • de connaître l’influence des plantes sur l’écosystème


TRY permettra :

  • de se rendre compte des changements climatiques. En fonction des changements des traits fonctionnels des plantes, on verra si le climat est en train de changer
  • de protéger la biodiversité mondiale, nécessaire à la préservation de l’espèce animale
  • d’agir pour faire en sorte de protéger plus efficacement la Planète.



TRY n’en est qu’à ses débuts. Il risque de bouleverser complètement notre vision de la Terre et de la biodiversité dans les années à venir, d’autant plus qu’il ne cessera de grandir par l’apport de nouvelles données.





Pour aller plus loin :

Vous pouvez consulter le site de TRY ici : http://www.try-db.org/index.php?n=Main.HomePage
La base de données TRY, en anglais, est disponible ici :


Auteur : Katy Gawelik

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...