jeudi 18 août 2011

La consoude




La consoude ou grande consoude est une plante vivace, aux multiples vertus. On utilise essentiellement les feuilles et les racines. Ses feuilles sont d’un vert assez clair et de taille moyenne. Elles ressemblent à des oreilles d’âne, d’où son surnom « oreilles d’âne ». On l’appelle aussi langue-de-vache, ou sole végétale (elle a un goût de poisson). Elle produit des fleurs, en grappe, de couleur violet, blanc ou rose. Elle pousse dans les milieux humides, aussi bien en Europe qu’en Asie.
Les Grecs l’utilisaient déjà. Elle était préconisée pour soulager les hémorroïdes, notamment.

La consoude est surtout utilisée en usage externe, sous forme de crème ou d’onguent ou de lotion, en massages doux. On peut l’utiliser sous forme de cataplasme. Son efficacité est assez rapide. Une heure après son application, les bienfaits se font déjà sentir.

Elle est préconisée pour soulager les ecchymoses, les entorses, les douleurs musculaires ou articulaires. Elle permet aussi de traiter la lombalgie. Elle facilite la cicatrisation. Pour ce dernier usage, il est préférable de ne pas utiliser la consoude sur une plaie ouverte.

Les bienfaits de la consoude sont dus à 3 composants : l’acide rosmarinique qui est un anti-inflammatoire, le mucilage qui est aussi un anti-inflammatoire et permet d’adoucir la peau et l’allantoïne qui a des vertus cicatrisantes.

Attention, il est déconseillé d’ingérer de la consoude de façon quotidienne et prolongée car elle contient des pyrrolizidines, très toxiques pour le foie. Pour la même raison, l’usage externe doit être limité à 3 ou 4 applications par jour, pour éviter que des pyrrolizidines ne se propagent dan le corps. Cela vous laisse quand même une sacrée marge. La consoude est aussi déconseillée aux femmes enceintes ou qui allaitent, aux enfants et aux personnes souffrant de maladies hépatiques.

La consoude  peut être consommée en salades ou en beignets, ajoutée à la soupe ou dans une tarte, etc. Elle peut même être donnée aux animaux, notamment à la volaille et plus particulièrement aux poules qui en sont friandes.

Ses bienfaits sont réels et prouvés. Elle est plus efficace que bien d’autres traitements. Si vous n’en abusez pas, il semble que vous ne courriez aucun risque  particulier. Consultez votre médecin auparavant pour éliminer toutes vos peurs éventuelles.

Toutefois, si vous avez peur d’utiliser la consoude pour votre propre usage, ne la laissez pas tomber pour autant. Elle peut vous servir dans votre jardin, sous forme de purin. C’est un engrais naturel, un insecticide naturel (contre les pucerons) et un bon activateur de compost. Le purin de consoude se fait comme le purin d’ortie (macération 48 h c'est suffisant). On peut également faire du jus de consoude en mettant des feuilles dans un seau percé et en ajoutant une grosse pierre faisant office de presse. Il faut le diluer à 15 % avant de le répandre sur vos plantes, légumes ou arbustes. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...