samedi 27 août 2011

Je joue les écureuils

Comme la fourmi ou l'écureuil, je profite de l'été pour faire mes réserves de nourriture pour l'hiver. Comme cela, lorsque la bise viendra, je ne serais pas prise au dépourvue !
Pour cela j'utilise principalement 3 méthodes de conservation : la stérilisation, la congélation et la déshydratation.
Evidemment avant toutes ces opérations, une partie de la récolte est mangée et donnée durant la saison, de plus certains fruits comme les figues, les fraises ou le raisin sont mangés sur pied, au fur et à mesure de leur mûrissement. Les fèves, salades, petits pois, etc. sont aussi récoltés et mangés au fur et à mesure et ne font pas l'objet d'un stockage.


- en juin les cerises, les framboises et les groseilles :

les conserves de cerises

la congélation après dénoyautage des cerises

la déshydratation des cerises

les framboises avant la congélation


- en juillet et en août : les prunes (quetsches, mirabelles, reine-claude), les tomates et les courgettes

déshydratation de tomates et de courgettes

déshydratation de mirabelles

déshydratation de reine-claude

déshydratation de quetsches

mirabelles et quetsches déshydratées

Reine-claude au sirop léger stérilisées


A l'automne, il restera le ramassage et le séchage des noix et noisettes, la congélation des derniers brocolis et des dernières tomates et courgettes, la déshydratation d'une partie des carottes, la mise en silos du reste de carottes et des betteraves, le séchage des haricots coco et chevriers, la mise à la cave du potiron (1 seul a poussé cette année) et des courges et la récolte et la conservation des pommes. Les radis et navets d'hiver, les épinards ainsi que les choux chinois resteront en terre jusqu'aux premières gelées.





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...