samedi 21 mai 2011

Connaissez-vous « Antidote Europe » ?



Une alternative à l’expérimentation animale


Pour faire simple, « Antidote Europe » est une association à but non lucratif, créée en 2004, qui a pour but de fournir une alternative aux recherches scientifiques traditionnelles, effectuées sur les animaux, qu’elle juge archaïques et obsolètes. Elle a mis au point des tests, moins chers et plus rapides, sans avoir recours à l’expérimentation animale.

Un de ses derniers articles est d’ailleurs intitulé : « Les hommes ne sont pas des rats de 70 kilos ! ». On ne peut être plus clair….

Un comité de scientifiques

« Antidote Europe », c’est un comité scientifique composé de chercheurs indépendants, souvent anciens du CNRS.

Ce sont des chercheurs d’envergure internationale, donc très compétents.

Ils ont mis au point une méthode d’évaluation, la toxicogénomique, qui consiste à introduire les substances chimiques à tester dans des cultures de cellules humaines, pour examiner si ces dernières subissent ou non des perturbations.

Ainsi, plus besoin des animaux et les testes sont moins chers et plus rapides.

Un groupe contre les expérimentations animales pour des raisons scientifiques

Les membres d’ « Antidote Europe » ne sont pas contre l’expérimentation animale parce qu’ils veulent protéger les animaux. Non, ils s’appuient sur des raisons essentiellement scientifiques pour la rejeter et surtout sur le fait que ce type d’expérimentation animale cause plus de dégâts que de biens.

Le comité teste les médicaments mais aussi les produits chimiques, sur leur impact sur l’homme et l’environnement.

Les animaux ne sont pas des humains !

Le plus grand danger de l’expérimentation animale est que les résultats obtenus en laboratoire sur les cobayes ne peuvent, en aucune manière, être transposés à l’humain. Or, depuis des années, la réglementation impose aux firmes pharmaceutiques l’expérimentation sur l’animal avant la mise sur le marché d’un médicament. Or, si le médicament est « bon » pour les animaux, il ne le sera pas forcément sur l’homme. D’où, le retrait, après quelques années, de médicaments car on se rend compte que les effets secondaires sur l’homme n’avaient pas été prévus !

L’expérimentation animale est dangereuse !

L’autre grand danger de l’expérimentation animale c’est que les industriels l’utilisent avant de mettre sur le marché leurs produits contenant de nouvelles substances chimiques, comme par exemple, au hasard, le bisphénol A.

Or, ces substances peuvent ne pas être dangereuses sur l’animal mais sur l’homme, elles peuvent causer des dégâts irréversibles. Avec l’expérimentation animale, on n’a aucun recul et surtout, encore une fois, l’animal n’est pas un homme, il ne réagit pas de la même façon, il vit plus longtemps…

D’où, l’apparition, au fil du temps, des nombreux cancers, des cas de stérilité, d’Alzheimer, de Parkinson, etc., provoqués par les produits chimiques mis sur le marché après une simple expérimentation animale.

Des années après, on se rend compte qu’ils ne sont pas bons pour l’homme, qu’ils pénètrent dans son sang, dans ses cellules, dans son cerveau, petit à petit, jusqu’à provoquer après quelques années des cancers ou d’autres maladies graves.

Finalement, les hommes sont considérés comme des cobayes comme ces pauvres animaux qui sont utilisés pour faire des tests qui, au final, ne servent à rien !


« Antidote Europe » tente de convaincre les firmes, les industriels, les Etats, l’Europe, d’abandonner l’expérimentation animale. Différentes actions sont proposées chaque année… L’expérimentation animale n’a malheureusement pas encore disparue. Est-ce une simple question de temps ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...